LUCIFER ET LA FEMME

Lucifer et la femme: Le Mensonge de l'homme
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 AVANT PROPOS INTRODUCTION

Aller en bas 
AuteurMessage
Sergio
Admin
avatar

Messages : 775
Date d'inscription : 05/10/2008

MessageSujet: AVANT PROPOS INTRODUCTION SUITE 5   Dim 5 Oct - 20:48

Faut-il penser que certaines thèses de l’Ancien christianisme dégoulinent de sueurs patriarcales au profit d’une domination mâle dans des concepts du Salut de l’Humain?
Autant que le jeu luciférien dans l’éclatement des sphères hors du temps et de l’espace a provoqué la nécessité de l’existence de l’âme pour la contemplation du Divin échoué sur les rives d’une triste réalité anonyme.


Marius Victorinus écrira « Si donc le Fils, vie éternelle, est le rayonnement de la vie pré-éternelle , si d’autre part si la vie elle-même n’est parfaite et éternelle que par la connaissance, car elle n’est que parfaite que lorsqu’elle a reconnu qui elle est et de qui elle vient (syndrome luciférien de l’intentionalité différenciée) à savoir qu’elle est par soi mais par la volonté du Père : alors en effet, se retrouvant en elle-même, elle n’est plus infinie , étant alors, à la fois et par elle-même , le sauveur et le sauvé. »

La vie à la fois pré-éternelle, éternelle et post-éternelle serait celle du Un-Néant-Tout. La Vie éternelle serait ce dernier, en tant que Lucifer cosmique, ensemençant la Matrice. Le fils, lui, âme naissante, ne serait qu'immortel, mais pas éternel, car destiné à fusionner avec l'esprit, à retourner au père, cessant alors sa différenciation. Le fils, et donc l'Être humain en tant qu'âme incarnée, dispose de libre arbitre en conscience et de liberté dans les actions dans la seule mesure où cela provient de son père. Tout ce que le Père a voulu, veut ou voudra réaliser, conscientiser, réaliser de lui-même a été, est et sera réalisé par le fils, l'agent de conscientisation, l'image dans le miroir. Le fils n'est que le reflet immortel du père éternel. Un jour, le père réalise que l'image dans le miroir est lui-même. Et ce jour vient quand le reflet réalise qu'il est aussi de l'autre côté du miroir, quand le fils réalise qu'il est aussi le père, quand l'humain réalise qu'il est aussi divin.

Lucifer et la femme si différents dans leur divine essence mais unis dans leur Destinée cosmique, celle de compléter la trilogie débutée par la Manifestation de la Liberté, la Révélation par le Principe de l’Amour christique et l’accomplissement de la fusion âme-Esprit par la Réalisation androgyne.


Cette synergie de l’Harmonie Universelle ne rendront pas égaux aux Dieux, l’homme et la femme mais un jour les dépassera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lucifercosmique.forumactif.org
Sergio
Admin
avatar

Messages : 775
Date d'inscription : 05/10/2008

MessageSujet: AVNAT PROPOS INTRODUCTION SUITE 4   Dim 5 Oct - 20:44

L’Ombre peut être vue comme la Lumière non manifestée, comme les potentialités non encore exprimées de l’Esprit, les potentialités inavouables, cachées ou réprimées, ou encore ce que l’Esprit n’a pas encore réalisé, ce dont il n’a pas encore pris conscience en pleine lumière. L’être humain attribue généralement à l’ombre ce qui est mauvais, et à la lumière ce qui est bon. Mais l’ombre n’est que ce qui n’a pas encore eu de parfaite matérialisation, manifestation, réalisation ou prise de conscience dans la Matrice. Pour l’obtention de cette réalisation parfaite, l’homme qui utilise le mouvement vers le haut, le subtil ou l’extérieur de la matrice, doit fusionner avec la femme qui elle utilise le mouvement vers le bas, le dense et l’intérieur de la matière. De la fusion naît la lumière qui exprime la prise de Conscience de l’Esprit, la naissance de l’Âme, le Fils. La Lumière émise par l’Esprit est le mouvement alternatif entre lui-même et la Matrice son miroir, le regard qui oscille entre l’image de l’esprit renvoyée par le miroir et l’esprit lui-même. L’Esprit dit alors : je suis cela et cela c’est moi. La femme est le miroir de l’Esprit. Sans elle aucune naissance n’est possible, aucune prise de conscience n’est possible, aucune réalisation n’est possible.

H.P. Blavatsky dans la Doctrine secrète expliqua que l’eau est le symbole de l’élément femelle partout; la Matière d’où provient la lettre M, est dérivée graphiquement de ^^^, hiéroglyphe de l’eau. C’est la Matrice Universelle ou le « Grand Abîme ». Vénus (symbole luciférien), la Grande Vierge-Mère, jaillit du sein des vagues et Cupidon ou Erôs est son fils. Mais Vénus n’est que la plus récente variante mythologique de Gaïa, la Terre, qui, sous son aspect supérieur est Prakriti, la Nature et, au point de vue métaphysique, Aditi et même Mûlaprakriti, la Source de Prakriti où son noumène. Aussi Cupidon ou l’Amour est, dans son sens primitif, Eros la Volonté Divine, ou le désir de manifester au moyen de la création visible. De là, Fohat, le prototype d’Eros, devient sur la Terre, la Grande Puissance, l’Electricité Vitale, où l’Esprit du «don de Vie ».

Et l’on en revient à l’éternelle trinité qui marque l’existence de la Matrice :


Vie = Père = Homme = Volonté = électricité = ce qui anime et insuffle la vie = Obscurité = Observateur
Matière = Mère = Femme = Intelligence active = gravitation = ce qui attire la vie = Porteur ou révélateur de lumière = Miroir
Conscience = Fils = Androgyne = Amour = magnétisme = ce qui oscille ou vibre = Lumière = Image de l’observateur dans le miroir

Et chacun de ces aspects contient aussi quelque part en lui les deux autres.



Dans la théogonie grecque il est enseigné que tout, y compris les Dieux, doit la vie à l’Océan et à son épouse Téthys, qui est Gaïa, la Terre ou Nature. Mais qu’est l’Océan? C’est l’Espace non mesurable, l’Esprit dans le Chaos, qui est la Divinité, et Téthys n’est pas la Terre, mais la Matière Primordiale en voie de formation. Ce n’est plus Aditi-Gaea qui engendre Ouranos ou Varouna, le principal Aditya parmi les sept Dieux Planétaires, mais Prakriti, matérialisée et localisée. La Lune, masculine dans son caractère théogonique, est sous son aspect cosmique seulement, le principe générateur femelle, de même que le Soleil est l’emblème mâle. L’eau est la progéniture de la Lune, divinité androgyne pour toutes les nations. (Doctrine secrète)

En mars 1992, Manda Shiva physicienne et féministe indienne aussi militante active au sein d’associations communautaires contre la dégradation de l’environnement expliquait ceci lors d’une entrevue qu’elle accordait dans la revue Science et Avenir.

Question : Serions-nous sur le point de nous mutiler en perdant de notre capacité à nous régénérer ?

La notion de " principe féminin " n'est fondamentalement qu'une traduction du mot Prakriti une force qui se trouve dans la nature et dans toutes les formes de vie qui nous entourent, qui existe chez l'homme et la femme. Selon moi, l'essor du patriarcat moderne a eu tendance à mutiler le principe féminin dans toute sa plénitude, et a notamment tenté de le refouler complètement chez l'homme. Dans une certaine mesure, l’essor d'un type masculin de connaissance, de production et de domination a permis de détruire ce qui était essentiel à la société — aux hommes comme aux femmes. Heureusement, toutefois, que les patriarches qui s'imaginent gouverner des êtres dociles (les femmes et la nature) n'ont jamais réussi à éliminer tout à fait cette force vitale. Ils ont pu la déformer, l’étouffer, mais ne jamais la détruire tout à fait. je ne peux m'imaginer que ces forces créatrices de la nature féminine puissent à nouveau s'épanouir et s'exprimer pleinement sans affecter aussi les hommes. Ils auront le choix entre deux solutions : soit ils réagiront violemment vis-à-vis de l'insécurité et du sentiment de médiocrité que cet épanouissement fait naître ; soit, comme il faut le souhaiter, un nombre croissant d'entre eux se rendront compte de leur appauvrissement, et reconnaîtront le principe féminin comme une force créatrice qui fait passer l'éducation avant la domination, la survie avant la destruction, les valeurs d'expérience et le savoir empirique avant les abstractions et les grandes théories. Ce sont là des valeurs suffisamment universelles pour que les hommes les reconnaissent et les soutiennent.

Dans la théologie chrétienne par un commentaire sur l’Adersus Arium le philosophe Hadot explique que le mode d’existence féminin est la naissance de Jésus, ainsi que sa vie dans la chair, Marius Victorius un philosophe converti au christianisme par St-Ambroise de Milan reviendra sur ce thème, quelques années plus tard dans Commentaire sur l’épître aux Galates. Il soutiendra explicitement que la vie terrestre est un mode d’existence féminin et que la résurrection est un mode d’existence masculin. Cette conception de la vie terrestre comme étant un moment féminin et la résurrection comme un moment masculin semble assez ancienne dans la théologie chrétienne. Elle se trouvait déjà chez les valentiniens. Preuve en ce témoignage implicite que nous lisons sous la plume d’Irénée de Lyon Ce dernier y fait allusion et s’en moque dans sa réfutation de certaines thèses valentiniennes. Il dira sarcastiquement « Aussi, disent-ils (c.à.d. les Pneumatiques monteront-ils au-dessus de lui, (c.à.d. le Démiurge psychique) et pénétreront-ils dans le Plérôme pour y retrouver leurs époux, car ils sont femmes eux-mêmes en font l’aveu ».
En disant « qu’ils sont femmes », les valentiniens d’Irénée ne faisaient probablement que reconnaître que leur mode d’existence terrestre devait être considéré comme un mode d’existence qui est de polarité féminine. Irénée, où bien comprend mal cette idée faisant dire aux valentiniens qu’ils sont des femmes ou demeure volontairement ambigu, peut-être être est-ce là même une touche d’ironie en ne précisant pas que la féminité telle la concevaient ces Pneumatiques l’était de leur vie dans la matière, et non pas de leur état de ressuscités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lucifercosmique.forumactif.org
Sergio
Admin
avatar

Messages : 775
Date d'inscription : 05/10/2008

MessageSujet: AVANT PROPOS INTRODUCTION SUITE 3   Dim 5 Oct - 20:42

Le regard pur de l’enfant chez l’homme adulte est le signe que le contact à son propre Esprit est en voix de réalisation. Quand ce contact est établi, quand la Réalisation ou prise de Conscience est effectuée au sein de l’individu humain incarné, alors l’Esprit en son centre peut commencer à s’exprimer. Alors, l’homme sait, indépendamment de ses cinq sens physiques, car il n’a plus grand chose qui vient interférer pour perturber l’information subtile en provenance directe de l’Esprit.

Une autre version très intéressante est celle du best seller le Principe de Lucifer, parl’américain Howard Bloom qui a récupéré scientifiquement le phénomène luciférien à un niveau de compréhension totalement dénué d’anthropomorphisme spirituel. Il explique que pour vous et moi une éponge est simplement un ensemble de matière que l’on peut presser. Mais ce caractère singulier est une illusion. Prenez une éponge vivante, passez-là au tamis au-dessus d’un seau et l’éponge se décompose en liquide boueux qui trouble l’eau dans laquelle il tombe. Ce nuage est un groupe de cellules autosuffisantes arrachées à une vie confortable au milieu de leurs voisins familiers et jetées dans un monde chaotique. Chacune de ces cellules possède théoriquement tout ce qu’il faut pour mener sa propre vie, mais quelque chose à l’intérieur de la cellule d’éponge libérée lui dit, Tu vis dans un groupe ou tu ne vis pas du tout.

Donc collectivité moléculaire oblige, tous unis harmonieusement dans le sein du Père Universel. Sinon c’est le cancer, ces proliférations cellulaires qui ont tendance à persister à s’accroître détruisant et envahissant les tissus sains comme les hordes de barbares antiques semant mort et destruction sur leur passage, Lucifer devient alors le rassembleur, ce phare de Lumière, ce lien thérapeutique pour les cellules divisées et incontrôlées. Car Bloom ajoutera Les micro-bêtes partent frénétiquement à la recherche de leurs anciens compagnons, puis se mettent à reconstruire le système social qui les liait. En quelques heures, l’eau du seau redevient claire, et au fond réapparaît une éponge entière reconstituée. Comme les cellules d’éponge et les amibes myxomycètes, vous et moi faisons partie d’une vaste population dont les efforts mis en commun font avancer les créatures plus importantes sur le chemin de la vie. Comme les cellules d’éponge, nous ne pouvons vivre en total isolement du groupe humain. Nous sommes les composants d’un superorganisme. Retirez une cellule d’une éponge, empêchez-là de retourner vers ses cellules sœurs et elle en mourra. Mais qu’arrive-t-il si vous supprimez à un être humain ses liens sociaux, l’arrachant au superorganisme dont il ou elle fait partie?

Sans l’Esprit, l’Humain n’existe pas et sans âme l’ignore totalement, lorsque Mick Jagger chante : Ou je jetterai votre âme aux ordures
Heureux de vous rencontrer j'espère que vous devinez mon nom
Mais ce qui vous intrigue c'est de comprendre en quoi consiste mon jeu.

Derrière l’Ombre rebelle se dissimule un formidable jeu d’attraction, intense mais pourtant sans références. Un agent contagieux et mystérieux associant les contraires dans une plénitude absolue déferlant sur un courant unique nommé l’Amour. L’âme et l’Esprit fondus en une seule et même unicité dérivant, basculant l’Un et ses multiples dans les champs inconnus d’une Réalité sans cesse régénérée,

Aujourd’hui la légende de Lucifer devenue une science dans un monde toujours ignorant de son origine et de son véritable rôle.


Dans un extrait de Spiritualité cathare 1997* :


Le 7ème jour était accompli et s'éternisait.

L'Homme coulait des jours sans fin, sans peine, sans histoire, dans son Éden céleste.

Les chérubins, les séraphins et les dominations glorifiaient l'Emmanuel, leur Dieu. Qu'avaient-ils d'autre à faire ?

Tout était calme et silencieux.

Le Prince des anges s'ennuyait.

Lucifer ne savait à qui transmettre sa lumière, il n'y avait pas d'ombre pour l'apprécier.

Et l'Homme béat, et la femme sans rêve erraient entre les deux arbres aux fruits interdits : celui de la Connaissance et celui de la Vie.

Mais le Prince des anges veillait, et Lucifer songeait.

Et ce fut la Révolte.

Révolte contre l'Interdit, contre le non-dit, de la Conscience étouffée ; révolte née d'un sentiment de pitié envers cette humanité vouée à l'éternel ennui de la Connaissance occultée.

Et le Serpent fit son Œuvre ...

Satan, Lucifer, Belzébuth, le Malin, enfin quoi : le Diable.

Comment Lucifer est-il devenu Satan ?

Lucifer n'a jamais été Satan, il est son fils.

Non ! Lucifer était l'ange de Lumière, et en devenant le Prince des Ténèbres il est devenu Satan.


Mais ce qui vous intrigue c'est de comprendre en quoi consiste mon jeu, dit la chanson des Stones.

Le jeu des forces opposées dans le mystère et le brouillard du Mensonge cosmique, celui de l’égo fabulateur croyant détenir les clés de la Vérité occultée.

L’espace-temps est le théâtre de phénomènes cycliques, périodiques ou oscillants, c’est-à-dire passant alternativement (dans l’espace et au cours du temps) entre deux états extrêmes opposés. Du point de vue de la Matrice spatio-temporelle et surtout du Un-Néant-Tout qui l’a engendrée et lui a donné vie, il n’y a ni bien, ni mal. Les extrêmes positifs ne sont ni meilleurs, ni pires que les négatifs. Dans le mental des hommes, une convention est née, disant que les positifs étaient bons et les négatifs méchants ou mauvais, mais tous participent à l’éclosion de la conscience du Soi, la Conscience de l’Esprit. Et quand celui-ci sort de la Matrice pour naître à la vraie Vie, les extrêmes ont fini leur œuvre, les cycles ont achevé leur ronde, il n’y a plus ni espace, ni temps, et la Matrice elle-même disparaît.

Lucifer l’Archange Porteur, sacrifié du message de la liberté d’être a été livré à la conscience animale de l’Humain. Après le choc lumineux, l’énigme se matérialisa et mystifia l’Humain cet orphelin de l’Univers béant. Comme Howard Bloom le mentionnait :

Comme les cellules d’éponge, nous ne pouvons vivre en total isolement du groupe humain. Nous sommes les composants d’un superorganisme.

Nous ne sommes finalement que différentes potentialités exprimées dans la matrice, différentes facettes expérimentées des infinies potentialités de l’Esprit unique. L’ensemble des atomes, êtres et entités de l’univers des univers forme le moyen pour l’esprit de réaliser tout ce qu’il est. Chaque atome, chaque être humain, chaque étoile et chaque galaxie ne fait que représenter et être un potentiel de l’Esprit-Vie.

Depuis la nuit des Temps l’homme et la femme sont condamnés à vivre sur la même planète. Unis dans l’Esprit mais différents dans leurs corps, ils sont pourtant ce chaînon manquant dans cette Transfiguration cosmique du Grand Œuvre. Ils engendrent le Divin dans la matière fusionnant par la Transmutation moléculaire l’Ombre et la Lumière. Car Gustav Jung* mentionnait dans son ouvrage Mysterium conjunctionis sur les « opposés » que les facteurs qui se combinent dans la « conjonction » sont conçus comme des contraires qui, ou bien s’affrontent d’une manière hostile, ou bien s’attirent par amour.

Telle est l’énigme luciférienne dans toute sa splendeur alchimique révélant cette Liberté identifiée du Soi par les travaux de l’homme engendré et métamorphosé par la femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lucifercosmique.forumactif.org
Sergio
Admin
avatar

Messages : 775
Date d'inscription : 05/10/2008

MessageSujet: AVANT PROPOS INTRODUCTION SUITE 2   Dim 5 Oct - 20:41

Curieusement Samuel Huntington bête noire d’une pensée universelle célèbre auteur de l’ouvrage controversé, Le choc des Nations, écrit : Finie, la radieuse liberté individuelle, la capacité à assumer son destin sans être écrasé par la chape de plombs d’anachroniques normes culturelles et religieuses La liberté individuelle a été placée au centre de la vie européenne au XVIII I ième siècle. Elle ne l’a plus quittée ensuite. Tout l’Occident est basé là-dessus. Et le monde entier (la collectivité satanéenne) semblait lui emboîter le pas depuis quelques temps. L’Union soviétique qui s’effondre dans les années quatre vingt. La Chine elle-même, symbole de la fermeture totale, qui depuis peu s’ouvre et assouplit son autoritarisme L’humanité s’oriente graduellement vers un modèle de société se calquant sur la liberté individuelle.

En guise de liberté, l’humanité semble bien de nos jours se laisser enfermer dans la pire de dictatures mondiales, sous un couvert de démocratie et de liberté. « Parlons de liberté et pendant ce temps, emprisonnons subtilement les hommes ! » Tel est le mot d’ordre des partisans du Nouvel ordre mondial qui s’affiche un ordre luciférien. « Créons des événements terrorisants pour les hommes, finançons les terroristes pour appliquer la nécessaire terreur, et les hommes réclameront à corps et à cri toujours plus de sécurité. Alors, nous apporterons notre solution à la misère des hommes, misère que nous avons créée de toute pièce, sous la forme d’un gouvernement mondial dont nous serons et sommes déjà en coulisses les maîtres d’œuvre. » Les hommes semblent ignorer que la sécurité matérielle est synonyme de prison. Ne parle-t-on pas d’ailleurs de prisons de haute sécurité pour les meilleures d’entre elles ?

Il devient important de noter au passage que les énergies influentes de Lucifer ne sont pas négatives en tant que tel. C’est la réaction de l’humanité, usant ou abusant de son libre-arbitre, qui engendre des effets positifs ou négatifs. Lucifer n'est qu'une Force émanante tant créative que destructrice, architecte créateur de la beauté ou fossoyeur impitoyable de la faiblesse programmée de l'Humain.

Tout comme je me dois de préciser aussi que tous les concepts et éléments autour du phénomène luciférien doivent être avant tout vus comme des spéculations hautement mystiques, des points de vue ou des théories plus ou moins plausibles, mais pas nécessairement comme des faits scientifiquement ou historiquement démontrés.Sinon cela devient un carcan étouffant, un archétype frauduleux dans la mesure où l'Esprit de l'Humain devient un esclave de sa croyance envers toutes formes inconnues provenant des plans invisibles sur sa Conscience. Le principe luciférien était nécessaire pour libérer l'Esprit humain de son infinité, de son Néant absolu afin qu'il différencie consciemment son individualité unique. Tel était le but de l'incarnation luciférienne à partir d'une vision objective et non sujette à la dualité du Bien et du mal.

Dans son Manifeste Lucifer d'après le Livre d'Urantia, celui-ci conteste la réalité du Père Universel, Lucifer prétendit que le Père Universel n’existait pas réellement, que la gravité physique et l’énergie spatiale était inhérentes à l’univers, et que le Père était un mythe inventé par les Fils du Paradis pour leur permettre de conserver le Pouvoir sur les univers au nom du Père. Il nia que la personnalité fut un don du Père Universel. Il devient assez logique que Lucifer conteste à certains moments la réalité des deux autres principes que sont l’amour et la vie universelle, puisque représentant d’un aspect qui n’est finalement lié qu’à la Matrice et à son illusion. Hors de celle-ci, ce principe ne signifie rien et n’est rien. S’identifiant à lui, Lucifer s’empêche alors de percevoir ou de concevoir ce qui n’est ni espace, ni temps, ni matière… et ce qui a pourtant créé tout cela : l’Esprit dont il émane, l’Esprit qu’il est au demeurant.

Lucifer attaqua très violemment le Droit des Anciens des Jours, de se mêler des affaires des systèmes locaux et des Univers. Il stigmatisa ces dirigeants comme tyrans et usurpateurs. Il exhorta ses partisans à croire qu’aucun de ces chefs ne pouvait rien faire pour interférer avec le Jeu de l’autonomie complète, pourvu que les hommes et les anges aient seulement le courage de s’affirmer et de réclamer audacieusement leurs droits.


Ce fut ironiquement avec cette Déclaration de Liberté que Lucifer déclencha son orgie de ténèbres et de mort. Lucifer a obligatoirement institué sur Terre des conditions expérimentales particulières qui en font un cas à part dans la galaxie. Lucifer est le résultat d’une rébellion, et donc d’une dysharmonie galactique, dysharmonie locale faisant cependant partie du dessein divin cosmique. Cette dysharmonie s’est donc par conséquent incarnée aussi sur la planète dont il a la responsabilité actuellement : la Terre. Ce n’est pas Lucifer qui a sciemment déclenché une orgie de ténèbres et de mort, mais ce sont ses décisions, son principe de liberté, notamment pour ses armées, et la dysharmonie initiale qui ont provoqué cela.

Tout comme le28 avril 2004 lors de sa visite historique à Bruxelles, le colonel libyen Mouammar Kadhafi a dit :

"J'espère que nous ne serons pas obligés de revenir en arrière", a expliqué le bouilllant Colonel révolutionnaire Mouammar Kadhafi après avoir évoqué son soutien aux "mouvements de libération du monde entier (...), ce qui nous a valu d'être injustement accusés d'être des terroristes".

Lucifer devait pressentir l’idée de libération de la Matrice, de naissance hors de celle-ci pour rejoindre le Père, et il pouvait penser qu’une libération d’autorités galactiques supérieures ou d’un système galactique trop rigide ou contraignant constituait une première étape indispensable.

Dans le livre d’Urantia rien ne doit bouleverser l’ordre établi du Père universel sinon le Libérateur devient ce rebelle indomptable. L’anthropomorphisme polarise ici d’emblée cette notion d’intransigeance du Bien et du Mal identifiant l’Archange Lucis comme l’adversaire à vaincre. Lors de l’époque de la Guerre froide, les Etats-Unis avait un ennemi idéologique à combattre, l’Union soviétique. Cela soude un patriotisme inéluctable, rassembleur dans la propagande contre des forces étrangères aux intentions malveillantes. Après la Deuxième Guerre mondiale les Etats-Unis deviendront le fleuron de la Liberté notamment avec l’adoption du Premier amendement.

Comme tout innovateur, Lucifer a été diabolisé par le système qu’il rejetait et la propagande galactique est allée jusque sur la petite planète Terre pour le faire passer pour le grand méchant, de la même manière que le système dominant a toujours diabolisé ses adversaires. Le capitalisme ne pouvait que diaboliser le communisme, comme maintenant, la nation de loin la plus puissante diabolise les nations qui ne veulent se plier à son hégémonie ou à sa conquête en les qualifiant de terroristes. Cependant, la plus grande terreur moderne est financée et orchestrée par les financiers occidentaux à travers la manipulation, la propagande, l’endoctrinement et le terrorisme. Les Etats-Unis modernes ont perverti le plan luciférien en pratiquant une guerre de conquête sous une couverture de libération.

L’idée originelle de Lucifer était d’accélérer l’évolution naturelle des consciences sur la planète dont il héritait, d’une part pour combler un retard évolutif existant avec sa planète d’origine, Vénus, et d’autre part pour servir de modèle à généraliser ailleurs en vue d’une libération plus rapide des contraintes galactiques, voire de la Matrice. Pour cela, il devait faire évoluer artificiellement et plus rapidement les faibles consciences animales supérieures de sa planète d’accueil, par des manipulations génétiques, un contrôle des conditions environnantes, la création de conditions stressantes qui invitaient l’homme animal primitif au dépassement de lui-même, et la descente de l’étincelle de conscience individualisée initiale dans le faible mental humain.

L’approche plutôt formelle de Lucifer, en décalage probable avec celle des loges Blanches galactiques, notamment celle de la voisine Sirius (qui se contente habituellement d’agir sur le seul plan de la conscience), a fait qu’il est maintenant assimilé à l’apparition des loges noires sur la planète. Celles-ci sont des tenants de l’Ordre noir coercitif qui a conduit au régime Nazi, ordre noir qui pourrait sous peut se traduire par la dictature du Nouvel ordre mondial.

Ce que l’on observe donc actuellement, est un conflit entre les partisans de la ligne dure du contrôle par la terreur, et les lucifériens restés fidèles à l’idée originelle, avec collaboration des loges blanches. Car à ce point, il faut remarquer que même si Lucifer a été en partie vaincu, il a pu convaincre de l’intérêt de sa démarche, certains membres de la Hiérarchie galactique.

Christian Eyschen, Secrétaire général de la Fédération Nationale de la Libre Pensée énonce ceci du Premier Amendement dans la Constitution américaine.

Le Premier Amendement de la constitution des Etats-Unis a formulé en les concrétisant, les principes fondamentaux qui ont fait sortir l'Humanité de la nuit noire des anciens régimes monarchistes et cléricaux. Encore une fois, relisons le premier article du Bill of Rights de décembre 1791 : " Le Congrès n'a pas le droit de voter des lois portant création d'une religion d'Etat ou interdisant le libre exercice d'une religion, ni qui restreigne la liberté de la parole ou de la presse ou le droit qu'à le peuple de s'assembler paisiblement et d'adresser des pétitions au gouvernement pour le redressement de ses griefs".En quelques mots, le programme démocratique est tracé. Il enflammera les peuples et les nations dans les siècles suivants. Il n'est ni américain ni français, il est le patrimoine de l'Humanité toute entière. Il n'y aura, dès lors, plus une révolte, plus une révolution, plus une décolonisation qui ne puisera dans ce programme les armes théoriques pour aller de l'avant et avancer dans la voie de l'émancipation intégrale.

Le problème luciférien, dans son principe d’émancipation et de liberté, est qu’en pratiquant ainsi, il devait s’accommoder de la propre liberté accordée à ses armées et surtout à leurs généraux. Si certains lui sont demeurés fidèles jusqu’à aujourd’hui, d’autres se sont empressés de se construire un petit empire sur la Terre pour assouvir leur soif de pouvoir personnel. C’est bien entendu parmi ces derniers que l’on trouve les partisans de la ligne dure, ceux qui ne considèrent encore les êtres humains que comme du bétail ou des hommes animaux primitifs.

Liberté versus puissance dans ce jeu impalpable de forces qui gèrent l’existence par leur mouvement systémique. Que peut-on, au-delà du ressenti de notre conscience, détecter des mécaniques de domination cosmique ? Sinon comme l’enfant contempler l’infinité sans réserves, par un regard pur et sans animations gonflées de l’égo guerrier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lucifercosmique.forumactif.org
Sergio
Admin
avatar

Messages : 775
Date d'inscription : 05/10/2008

MessageSujet: AVANT PROPOS INTRODUCTION SUITE 1   Dim 5 Oct - 20:39

Du latin Lux, Lucis désignant la Lumière; ferre désignant porter.
Dans les commencements de l’Eglise, l’épithète de porte-lumière s’appliqua au Christ cosmique. Un Arcane de la Gnose qui rejoint la notion égyptienne d’Ammon ou Am’man. Ce double terme de cabbale. Ama désignant ciel, cosmos; man = homme. L’Homme céleste ou cosmique, ou encore le Christ cosmique. Cette notion s’oppose à celle d’Adam, l’Homme terrestre ou céleste. Puis, par confusion, on l’appliqua au grand révolté cosmique devint l’anti-Christ cosmique indiquant le soleil noir par rapport au soleil d’or. Lucifer a été confondu, dès l’antiquité rabbinique, avec Satan (la bête dans l’homme). Lucifer l’être mythique ou être réel (selon Rudolf Steiner) est l’écho assurément, d’un drame cosmique fort ancien, celui d’une étoile ou d’un soleil éclaté. La Gnose donne Lucifer de nos commencements, l’élément mental (l’égo dans ma perception), d’une étoile foudroyée n’ayant plus ni corps (l’astre) ni esprit. Lucifer serait alors devenu le fantôme errant du cosmos. (curieusement le même sort de la femme sur la Terre) son soleil noir.

Par contre la Réalité ne se dévoile jamais dans sa totalité. Ce qui est su est contenu mais ce qui ne l’est pas demeure l’inconnu. Si je suis dans ma maison je ne peux voir l’état du toit tout comme différents témoins n’auront pas tous vu la même chose.
Percevoir l’univers comme faisant partie d’une Forme chargée de faire naître la Conscience de l’Esprit, est alors le miroir de l’Esprit pour prendre Conscience de lui-même, alors, Lucifer, porteur de Lumière, est l’Esprit au centre de chaque point de cette Matrice. L’Esprit peut être appréhendé comme un Néant-Tout-point Unique qui n’est ni temps, ni espace, et par conséquent pas davantage vibratoir (car la vibration n’est que la traduction d’un mouvement alternatif – spatial, donc – entre deux opposés, au cours du temps). La lumière est un phénomène vibratoire et ne peut exister qu’avec le support d’une Matrice spatio-temporelle. L’Esprit est donc Obscurité, Néant, Infini potentiel, et Unité… L’Esprit a créé la Forme pour s’en servir de miroir pour prendre conscience de lui-même. Quand il a plongé son regard dans ce miroir, quand il s’est plongé lui-même dans ce miroir, il est devenu l’Ange déchu, l’Esprit dans la Forme, le porteur de Lumière, Lucifer. Aucune rébellion visible ne peut rivaliser contre Dieu dans ce mouvement, car l’Esprit est intemporel.. C’est le manque de compréhension du phénomène qui a conduit des hommes à penser que Lucifer était un rebelle déchu. Il est porteur de Lumière, car la Lumière est simplement la Conscience qui naît de la projection de l’Esprit obscur au sein de chaque entité ou point de l’univers, pour prendre conscience de lui-même. Le point le plus central d’un homme est obscur, et c’est son Esprit. Le point le plus central d’une galaxie est obscur, un trou noir, et c’est l’Esprit de cette galaxie. L’Esprit obscur se retrouve au centre de tout, des atomes aux galaxies, en passant par les étoiles, et c’est sa projection à l’extérieur, sa projection dans la Forme qui donne la Conscience, la Réalisation des choses et de soi, la Lumière. Et cette lumière n’est faisceau visible que lorsqu’elle heurte un autre composant de la Forme. L’univers est sombre, parce qu’il est essentiellement vide et que les obstacles à la lumière des étoiles sont les planètes. L’Esprit central d’une étoile commence à prendre conscience de lui-même quand sa lumière ou conscience heurte une planète.

Je poursuis sur le lien avec la femme, toutes les mythologies (la romaine avec Vénus, la grecque avec Aphrodite et la babylonienne avec Ishtar) se rejoignent sous une même et seule symbolique d’une Déesse de l’Amour et de la Beauté.

La femme héritière karmique d’un mandat cosmique, celui de rétrocéder le blason du Porteur de Lumière à l’Humain. L’homme (l’égo) recevra de la femme (l’Esprit) la fécondité de l’être par le biais d’une Conscience androgyne.

Sauf qu’une vision plus patriarcale a perçu la femme comme la représentation de la Matrice (et d’ailleurs la femme donne la vie par sa matrice). Et le mâle vu comme la semence de vie qui féconde la femme devient alors représentation de l’Esprit. De l’union de l’homme (Esprit plongeant dans la Matrice) et de la femme (la Matrice) naît le fils (la Conscience). On établit ainsi les analogies suivantes :


Homme = Vie = Esprit = Mouvement de haut en bas.
Femme = Matière = Matrice = Mouvement de bas en haut.
Fils = Conscience = Mouvement alternatif entre le haut et le bas = Lumière.

Et nous désignons alors Lucifer comme le porteur du fils grâce à la femme, la Matrice.

Mais alors qui est Satan ? L’adversaire, celui qui s’oppose à la naissance du fils, de la Conscience individualisée en l’homme, et rend l’accouchement difficile. D’un autre côté, plus la naissance se fait attendre, plus elle est désirée, et plus l’être qui naît sera choyé. Alors faudrait-il remercier Satan d’exister, plutôt que de le haïr ? C’est Satan qui rend l’accouchement de la Conscience difficile, force l’homme et la femme à lutter pour faire naître le fils. Satan lui-même peut-être vu comme un avatar de Lucifer, un fils de Lucifer qui ne veut pas retourner au Père, à l’Esprit, et préfère rester enfermé dans la Matrice, continuer à expérimenter la matière, et retarder tous les autres fils dans leur naissance hors de la Matrice.


Historique


Comme tout le monde Lucifer a sa petite histoire mais comme les légendes urbaines, elle a été fécondée d'interprétations les plus diverses et trop souvent les plus confuses. Je vous en expose donc ici différentes versions véhiculées ici et là depuis des siècles.

Cette notice d'Isidore de Séville (+ 636) témoigne que l'Eglise moyenâgeuse avait totalement diabolisé le souvenir de Lucifer de Cagliari et du schisme luciférien en l'assimilant à la chute des anges rebelles. En fait, la chute de Lucifer et de ses anges est un mythe fondé sur une manipulation des Ecritures. Le parallèle entre Lucifer de Cagliari et l'ange Lucifer est clairement établi. Il procède d'une volonté de diabolisation. Il est certain que le nom de Lucifer n'était pas appliqué au diable avant le schisme luciférien. C'est un prêtre prévaricateur, nommé Jérôme, un adversaire déclaré des lucifériens, qui va donner naissance au mythe du démon Lucifer. Au chapitre 14, verset 12 du livre d'Isaïe, sa mauvaise traduction latine (il traduit le mot hébreu helel, astre brillant, par lucifer, au lieu de le traduire par stella splendida) et sa mauvaise interprétation du passage consacré au tyran Nabuchodonosor, roi de Babylone, est directement à l'origine du mythe démoniaque de Lucifer. Jérôme était le secrétaire de Damase, l'usurpateur qui avait fait exiler le véritable pape, saint Ursinus.


Par contre dans une interprétation totalement différente Rudolf Steiner un éminent ésotérisme allemand énonçait qu’au travers la science initiatique un événement décisif eut loin à l’Est, en Asie, au début du 3e millénaire avant le Christ. Là, le regard clairvoyant rétrospectif constate qu’une entité suprasensible s’incarna dans un être humain – de même qu’au début de notre ère, l’entité suprasensible du Christ s’incarna dans l’homme Jésus de Nazareth. Il est extrêmement difficile de retrouver cette incarnation du 3e millénaire. Elle donna à l’Humanité quelque chose de très brillant, de très lumineux qui fût précisément la sagesse païenne dont je viens de parler. Bien entendu, il serait très grossier de dire : c’était une incarnation de Lucifer et nous devons la fuir!. Il faudrait fuir alors tout ce qui est apparu de beau et de grand grâce à ce courant luciférien et notamment à la beauté de l’art hellénique. Or toute la philosophie gnostique s’est formée sous l’influence des forces lucifériennes. On n’a pas le droit de dire qu’elle est fausse, parce que luciférienne! Elle est simplement parcourue de forces lucifériennes, qui lui impriment un certain caractère. Les êtres humains parmi lesquels il se propagea étaient encore tout imprégnés de l’influence luciférienne dans leurs pensées et dans leurs sentiments. L’impulsion du Christ fut reçue par les âmes modelées par l’influx luciférien. Elle s’est, pour ainsi dire allumée dans la lumière que Lucifer avait donnée aux hommes. Et pendant les premiers siècles chrétiens, c’est avec tout ce que les hommes avaient recueilli de luciférien qu’ils comprirent le Christ. (Rudolf Steiner)

Un autre son de cloche est celui du Livre d’Urantia Lucifer avait été ce brillant Fils qui s’était distingué par sa sagesse et sa sagacité et son efficacité. Lucifer n’était pas un ascendeur mais un Fils créé d l’Univers local, et l’on a dit de lui : Tu étais parfait dans toutes tes voies depuis le jour où tu fus créé jusqu’au jour où l’iniquité fut trouvée en toi. Ezéchiel XXVIII-15

Lucifer était un être magnifique une brillante personnalité. Il venait immédiatement après les Très Hauts Pères des Constellations dans la Hiérarchie de l’autorité universelle. Ce qui ressortira le plus de la thématique luciférienne dans le livre d’Urantia seront certes les causes de sa supposée Rébellion sous la forme d’un manifeste appelé LE MANIFESTE DE LUCIFER. Mais la rébellion n’a pas beau Jeu. Quels qu’eussent été les motifs initiaux de trouble dans le cœur de Lucifer, la révolte se concrétisa sous forme de la Déclaration Luciférienne de Liberté.Si on compare dans la réalité géopolitique contemporaine l'Histoire continue avec ses rebelles insoumis à la déclaration de démocratie émise par des pays impérialistes. Que ce soit Cuba de Castro, la Libye de Kadhafi récemment ré-intégrée dans la Communauté internationale, le Pakistan de Pervez Musharraf, la Russie de Poutine ou la Chine communiste de Jintao, rebelles, dictatures et démocraties jouent entre deux ce macabre jeu de pouvoir et de soumission sur le dos des faibles et démunis. Les Etats-Unis bloquent Cuba avec un embargo depuis 40 ans mais commercent avec la Chine communiste ou s'allie avec des régimes totalitaires pour exporter une démon-crassie qui n'a que le nom pour aveugler outrageusement la plus chaste des âmes. Que ce soit en Palestine, au Kosovo ou le PKK du Kurdistan les rebelles auront toujours tort si ils ne sont pas riches et prospères. Les empires se succèdent au fil des siècles sans jamais se renouveler dans leur Conscience de race mais pour toujours mieux imposer leurs Lois draconiennes aux insoumis. Lucifer s'est rebellé contre l'Empire céleste et a voulu protéger l'Humain dans sa perfection mais a échoué et fut chatié et rejeté. Tout comme nos guerres il faut trouver l'adversaire et le combattre, le soumettre et maintenir le pouvoir. Tel est le jeu des Forces usurpatrices sur l'innocente vertue.





On a dit de Lucifer : Ton cœur s’est élevé à cause de ta beauté : Tu as corrompu ta sagesse à cause de ta splendeur. Je t’ai jeté par terre, je t’ai livré en spectacle aux rois. Ezéchiel XXVIII-17
Votre prophète de jadis vit son triste état lorsqu’il écrivit : Comment es-tu tombé du Ciel, O Lucifer fils du matin? Comment as-tu été abattu, toi qui a osé confondre les mondes? Isaïe XIV-12

Il est à noter que dans cet extrait de la Bible le nom de Lucifer n’est pas nommé mais est remplacé par astre brillant, fils de l’Aurore.

On peut noter ici que la bible n’a pas été écrite par Dieu (l’Esprit ou Lucifer), mais par les hommes et Satan. Quand l’idée derrière de tels concepts philosophiques ou métaphysiques n’est pas comprise, il est aisé de crier : mon Dieu, mais ils sont lucifériens, diaboliques, sataniques ! Vade retro Satanas ! Mais le propos ici est de chercher à mieux comprendre et cerner ce qu’il peut y avoir derrière les mythes et légendes concernant Lucifer et Satan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lucifercosmique.forumactif.org
Sergio
Admin
avatar

Messages : 775
Date d'inscription : 05/10/2008

MessageSujet: AVANT PROPOS INTRODUCTION   Dim 5 Oct - 20:36

AVANT-PROPOS

INTRODUCTION
DE LUCIFER



S'il-vous-plait permettez-moi de me présenter
Je suis un homme de goût et fortuné
Je suis là depuis de longues longues années
Et j'ai volé à beaucoup d'hommes leur âme et leur foi
J'étais là quand Jésus christ
Eut son moment de doute et de douleur
J'ai sacrément assuré que Ponce Pilate
S'en lave les mains et scelle son sort
Heureux de vous rencontrer j'espère que vous devinez mon nom
Mais ce qui vous intrigue c'est de comprendre en quoi consiste mon jeu

J'étais dans les parages de Saint-Petersbourg
Quand j'ai vu que c'était le bon moment pour un changement
J'ai tué le Tsar et ses ministres,
Anastasia cria en vain
J'ai conduit un tank et eu rang de général
Quand le blitzkrieg a fait rage et que les cadavres puaient
Heureux de vous rencontrer j'espère que vous devinez mon nom.
Mais ce qui vous intrigue c'est de comprendre en quoi consiste mon jeu.

J'ai assisté à l'allégresse qui régnait pendant que vos rois et reines
Se battaient pendant dix décennies pour les Dieux qu'ils avaient créés
Je me suis écrié qui a tué les Kennedy ?
Alors qu'après tout c'était vous et moi

S'il-vous-plait permettez-moi de me présenter
Je suis un homme de goût et fortuné
Et j'ai monté des guet-apens contre les troubadours
Qui furent tués avant d'atteindre Bombay
Heureux de vous rencontrer j'espère que vous devinez mon nom.
Mais ce qui vous intrigue c'est de comprendre en quoi consiste mon jeu.
Heureux de vous rencontrer j'espère que vous devinez mon nom
Mais ce qui vous intrigue c'est de comprendre en quoi consiste mon jeu

De la même façon que tous les flics sont des criminels
Et tous les pécheurs des saints
Ainsi que pile est face, appelez moi simplement Lucifer
Car j'ai le besoin de faire preuve d'un peu de modestie
Alors si vous me rencontrez, ayez un peu de courtoisie
Ayez un peu de sympathie et de bon goût
Utilisez toute votre politesse bien apprise
Ou je jetterai votre âme aux ordures
Heureux de vous rencontrer j'espère que vous devinez mon nom
Mais ce qui vous intrigue c'est de comprendre en quoi consiste mon jeu

ROLLING-STONES SYMPATHY FOR THE DEVIL 1968




Le jeu? Dans ces univers sans origine connue et sans fin où la mythologie flirte langoureusement avec une réalité insondable, la manipulation de l’invisible sur la perception de l’égo humain face à son mystère se traduit par ce voile impénétrable qu’est le Mensonge cosmique.
Que ce soit les philosophes, les mystiques ou les occultistes, le Mensonge cosmique aura toujours induit et séduit l’Humain en erreur, celle de lui faire croire qu’il était châtié et abandonné à son triste sort.
Une chanson des Rolling-Stones dans un thème aussi mystique peut paraître bien anodine mais n’est ce pas là souvent que où on pense le moins trouver une vraisemblance qu’on découvre finalement ce qu’on ignorait. Les choses ne sont jamais ce qu’elles paraissent être. Qui ne sait pas que les Stones, les Beatles, Donovan ou les Beach Boys en 1967 allèrent séjourner dans le Ashram Maharishi Mahesh Yogi, fondateur du Mouvement mondial de Régénération Spirituelle (1967) ;
Il a introduit la recherche dans le domaine de la conscience à la lumière des sept états de conscience (1957 - 1967) ;
Il a créé une nouvelle science - la Science de l’Intelligence Créatrice (1972) et forma 40 000 professeurs à l'enseignement de cette science.
Il a découvert la Constitution de l’Univers - le potentiel animé de la Loi Naturelle - dans le Rig Veda, et le dynamisme qui structure le Rig Veda dans la Littérature Védique (1975) ;
Il a introduit le programme de MT-Sidhi et l’expérience de bulles de félicité dans le Vol Yogique, pour développer une coordination entre le corps et l'esprit et la grand maître de notre temps. Il a entièrement restructuré la littérature védique plusieurs fois millénaire et l'a rendue compréhensible sur le plan théorique et pratique sous la forme d’une science complète de la conscience.cohérence dans la conscience mondiale (1976) ;
Il a formulé ses Théories Absolues du Gouvernement, de l’Education, de la Santé et de la Défense pour élever à la perfection chaque domaine de la vie (1977) 
Maharishi Mahesh Yogi aujourd'hui décédé a été considéré aujourd'hui comme un grand expert scientifique dans le domaine des états de conscience supérieurs et un grand Maître de notre temps. Il a entièrement restructuré la littérature védique plusieurs fois millénaire et l'a rendue compréhensible sur le plan théorique et pratique sous la forme d’une science complète de la conscience. Ses rencontres avec les Maîtres à penser de la génération des rebelles dans les années 60 n’a rien d’un hasard. Pour une première fois depuis des millénaires les jeunes changeaient le monde avec des idées d’amour et de fraternité. Toute une génération se levait pour contester l’establishment qui par le concours de la CIA ont introduit la drogue et mis à Néant (Retour au Chaos primordial) cette liberté annoncée.

Ce couplet dans la chanson luciférienne des Stones explique beaucoup de choses :

J’ai assisté à l'allégresse qui régnait pendant que vos rois et reines
Se battaient pendant dix décennies pour les Dieux qu'ils avaient créés

Ces faux Dieux, ces divinités conspiratrices créant dans l’Humain la notion de dépendance et de soumission spirituelle par laquelle la politique l’aura asservi pour conduire des guerres sanguinaires. Jung parlait du danger monstrueux d’épidémie spirituelle. Le cartésianisme n’a aucune prise sur ces folies collectives. La confrontation avec l’ombre écrit Jung dans son ouvrage Mysterium conjonctionis, n’est pas une affaire anodine que l’on puisse régler avec la raison. L’Ombre est le primitif qui vit et opère encore dans l’homme civilisé et notre raison, fruit de la civilisation ne signifie rien pour elle (…) La raison est sans prise sur la conception primitive de l’Ombre, même chez les hommes les plus intelligents. Cette ombre, cette part obscure de l’esprit, Jung dit qu’elle réclame ses moyens qui sont concentrés dans les religions. Les guerres de religions menées par l’homme contre l’homme pour le pouvoir violeront des femmes par le truchement d’une bestialité innommable. Au nom des Dieux, l’Ombre sera sans pitié pour celle qui sera pourtant elle aussi Porteuse de Lumière, après la désintégration de Lucifer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lucifercosmique.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: AVANT PROPOS INTRODUCTION   

Revenir en haut Aller en bas
 
AVANT PROPOS INTRODUCTION
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» VIE DE SAINTE FABIOLA, VEUVE (SAINT JÉRÔME)
» Nietzsche Le crépuscule des idoles - flaneries inactuelles
» [Papier] Dictionnaire d'Héraldique de JP Fernon
» [Info] La Boule de Cristal: Introduction à lire avant achat et utilisation
» a propos de youtube, daylimotion koreus etc..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LUCIFER ET LA FEMME :: LUCIFER ET LA FEMME: Le Mensonge de l'Homme-
Sauter vers: