LUCIFER ET LA FEMME

Lucifer et la femme: Le Mensonge de l'homme
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 CHAPITRE 3: HUMAIN DIVIN HUMAIN LUCIFÉRIEN

Aller en bas 
AuteurMessage
Sergio
Admin
avatar

Messages : 775
Date d'inscription : 05/10/2008

MessageSujet: CHAPITRE 3 SUITE 11   Jeu 9 Oct - 5:40

Hommes et femmes ne construiront ensemble une société harmonieuse et équilibrée qu'en équilibrant en eux leurs énergies et en respectant celles de l'autre. Chaque être a sa place sur ce monde et le jour où cesseront les dictats et les contraintes des uns et des autres, tout le monde acceptera sa position et son rôle comme ceux de ses frères. Il n'y aura plus d'abus de pouvoirs grâce à l'augmentation de la responsabilisation et de la bonne volonté individuelles et collectives.

L’Esprit de la femme et de l’Homme libérés des Dieux conspirateurs créeront autant sur Terre que dans l’invisible des nouvelles configurations sur le plan des consciences. La volonté, l’amour et l’intelligence seront véhiculés différemment au niveau de l’égo transmuté par une énergie divine. L’Humain divin ne sera plus une victime de sa sexualité décadente car son esprit unifié la traitera sur la base d’une nouvelle expression. Autant la psychologie luciférienne en aura été une de domination phallique, autant celle de l’Humain divin dit l’androgyne unifiera les principes. Non pas dans le sens libertin du terme mais dans un nouveau cadre englobant la sexualité et l’amour. L’égo divin ne cherchera plus strictement la satisfaction au niveau de la chair mais la jumellera parallèlement avec un orgasme dans l’Esprit. Le concept de dépendance ou d’appartenance n’existera plus dans le sens que l’Humain sera suffisamment conscient et mature dans son Esprit créateur qu’il saura pratiquer une sexualité globale soit par amour ou purement par simple plaisir charnel.
Le sida aura inculqué dans l’égo de nouvelles valeurs fondamentales à propos des expériences sexuelles. L’homme divin n’aura plus de maîtresse clandestine pas plus que la femme n’aura d’amant caché sous le lit. L’Amour entre les deux partenaires divins s’ajustera dans une logique utile plutôt que dans des phases d’aventures périlleuses. Le couple divin en sera un de détachement mais aussi de grande complicité. Les deux ne se tromperont jamais ni dans le début ni pendant leur relation. Tout comme leur besoin de liberté d’expression individuelle, la sexualité sera ajustée au niveau de l’Esprit et non pas dans les désirs souterrains de l’égo luciférien. La femme et l’homme sauront partager ensemble cette puissante énergie sans violence ou sans désirs de soumission. La sexualité sera un cristal et non pas un objet de désir aveugle. Dans le couple divin les partenaires possèderont l’autorité mentale de déterminer la place que tiendra la sexualité dans leur vie à deux. Cependant au contraire de l’évolution luciférienne, la femme et l’homme seront instruits des mécanismes de la sexualité. Le mâle sera plus conscient pour amener la femme vers un orgasme et la femme acceptera davantage comment se donner vers son partenaire. Le respect et la transparence dans l’esprit de l’Humain divin recycleront les anciennes visions archaïques qu’auront véhiculé entre eux les hommes et les femmes.

Le couple qui fonctionne comme une unique cellule, avec les deux partenaires sur la même longueur d'onde n'est pas basé sur l'intimité, mais plutôt sur la complicité. Avec celle-ci, l'homme et la femme ne se tournent plus autour l'un l'autre sans véritablement jamais se rencontrer, mais élaborent une aura commune qui les englobe tous le deux pareillement. Ils parviennent à une réelle communication et de réels échanges sur tous les plans de l'existence humaine et en toute transparence. Aucun d'eux ne souhaite conserver un jardin secret pour celui à qui il est prêt au contraire à tout donner et à se donner lui-même entièrement. Bien entendu, ceci dépeint une situation idéale, mais sera regardé comme un objectif à atteindre.La fin des familles nucléaires forcera l’Humain à conscientiser différemment son rôle envers ceux qu’il aime. Les rapports hommes et femmes se soustrairont par étapes des influences marquantes d’une rébellion contre les Dieux conspirateurs. L’Humain divin saura se libérer de l’illusion luciférienne qui l’aura manipulé pendant des millénaires avec l’Arnaque des Dieux conspirateurs.. Cela prendra des millénaires avant que l’Humain conscientise l’illusion de sa nature divisée. Que ce soit au niveau satanéen ou luciférien, les Dieux conspirateurs auront toujours travesti le réel afin de se protéger contre l’Esprit de l’Humain. Né du même Fluide universel que ses faux créateurs, l’Humain renaîtra par la mort de Lucifer en lui. Cela se matérialisera par la reconnaissance mutuelle de la femme par l’homme. Car un Lucifer détruit par les Dieux conspirateurs n’aura servi qu’à éloigner encore plus l’Esprit de l’Humain de sa Lumière originelle.

Les Dieux conspirateurs trahirent le Destin humain
Lucifer en devint le monstre légitime
Soumettant la femme aux pires bassesses
Ils empêchèrent de rendre l’homme divin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lucifercosmique.forumactif.org
Sergio
Admin
avatar

Messages : 775
Date d'inscription : 05/10/2008

MessageSujet: CHAPITRE 3 SUITE 10   Jeu 9 Oct - 5:33

Rappelons que sous l'angle Lucifer par rapport aux Reptiliens, ces derniers sont de degré moindre en conscience et moyens d'action. Ils ne sont que de faux dieux et Lucifer est malgré tout celui qui préside aux destinées de la planète sur les plans de la forme. S'il laisse ses généraux draconiens abuser de leur liberté, c'est parce qu'en définitive ils font partie de son plan pour aider les êtres humains à accroître plus rapidement leur niveau de conscience. Plus une situation est matériellement contraignante, stressante, draconienne ou rébarbative, et plus l'être doit faire un effort de dépassement pour la vivre plus positivement. Cependant, quand la masse critique globale sera atteinte sur le plan de l'expansion de conscience, les hommes gagneront définitivement la liberté qui leur a été promise.

Le principe de l’Amour inconditionnel, au niveau moléculaire, s’est complètement désagrégé lors de la séparation de l’Humain androgyne par les Dieux conspirateurs. Soumise dorénavant au diktat de la conscience luciférienne, la femme veut reconquérir cet état perdu de l’Amour cosmique qui fut sien. L’égo féminin cherchera la protection et la sécurité afin de bien vibrer dans l’unisson. La femme typiquement luciférienne saura séduire et dévoiler ses plus beaux atouts. Derrière la volonté de se combler de plaisirs et de désirs, la femme luciférienne mettra son cœur aux enchères. L’idéologie luciférienne étant de se faire aimer tant par la douceur que la tendresse. Cependant dans le contexte d’un principe luciférien cela créera une opposition idéologique entre les deux dualités. Le mâle sera toujours en quête d’une fierté dans l’accomplissement et la femme de la réciprocité.
La complexité de l’Humain luciférien naît avec sa trop grande soif de désirs. La psychologie luciférienne en sera une de discrétion totale dans sa forme d’expression. Cela provient du bannissement brutal des Dieux conspirateurs envers celui qui leur avait demandé simplement une égalité. Alors la femme face à l’homme sur le plan luciférien s’est toujours sentie marginalisée et sans rappel. Suite à la séparation de l’Homme androgyne, le mâle s’est institué guerrier et protecteur des clans dans un monde volatil rempli de dangers. La femme devenait confinée à un rôle de soutien derrière le mâle.
Cependant vers 2000 av. J.C. existait dans les tribus indo-européennes (celtes, germaniques, slaves, indiennes…) un régime matriarcal polyandrique, avec des cellules familiales de 20 à 60 personnes. Ce système, qui donna tous les pouvoirs à la femme, mère et prêtresse, engendra une violence telle qu'elle provoqua un renversement en faveur du patriarcat au alentour de 1000-900 av. J.C., en Israël, en Grèce et à Rome. L'homme s'octroyait et cela définitivement alors tous les pouvoirs.
Pourquoi alors la femme perdit-elle le contrôle matriarcal?
Les Dieux conspirateurs avait planifié la descente luciférienne sur la Terre parce que cela introduisait une énergie polarisée: domination et soumission.
Helèna–Petrowna Blavatsky dans son ouvrage théosophique la Doctrine secrète écrivait ceci : ''Cette substance primordiale est appelée par quelques-uns le Chaos. Platon et les Pythagoriciens la nommaient l’Ame du Monde, après qu’elle avait été imprégnée par l’Esprit de ce qui plane sur les Eaux primordiales ou le Chaos.''
Elle rajoutait en parlant du Feu : ''...dont la Volonté est cause que le fluide ardent coule en 370 courants dans toutes les directions de l’Univers. Il est identique au serpent qui rampe en faisant 370 bonds. Le Serpent qui lorsque l’Homme parfait, le Metatron, est produit, c’est-à-dire lorsque l’Homme divin habite dans l’Homme animal, devient trois esprits ou Atmâ-Bouddhi-Manas suivant notre phraséologie théosophique.''
De par sa nature trop fragile et dotée d’un esprit ralliant sagesse et calme, la femme n’aurait pu dompter le Serpent satanéen pour le fusionner avec le plan divin. Lucifer devait apporter initialement cette Lumière dans l’Humain androgyne pour qu’il franchisse le seuil de son unicité cosmique.
D’un côté il lui fallait fracturer ce que les Hindous nommaient l’état de la multiplicité, le monde de Maya, désigné comme un état d’inertie maximale, le grand chaos d’un monde en mouvement, en ébullition; l’énergie potentielle suprême du Brahman convertie complètement en une dynamique grandiose lire un désordre terrible. Et de l’autre côté l’homme devait dompter les forces satanéennes afin de soutirer en elles le Fluide Universel qui permettra à la civilisation de s’ériger matériellement telle qu’on la connaît aujourd’hui.
Dans son livre Aux sources du Bouddhisme, son auteur Ratnagotravibhaga décrivait :'' Parce que l’arbre est le symbole de l’être masculin : son tronc est masculin, sa frondaison est féminine par ses fruits, ce qui correspond au pouvoir générateur de la femme ainsi que ses racines cachées boueuses. Tel l’homme, l’arbre respire, transpire à une ombre. Il se renouvelle sans cesse, telle l’œuvre alchimique de transformation permanente.''
La dualité luciférienne nécessitait pour le mâle l’impression de domination. L’intellect froid se formerait au détriment de la femme confinée aux fluctuations émotives de l’âme moins incarnée dans la matière. L’Humain luciférien ne possède aucune conscience globale sur l’origine divine de sa Source. Séparé puis rejeté, l’égo naquit tel un enfant de la guerre en Palestine. Toujours en quête de survie mais non libre dans sa vie, l’égo frondeur du mâle fera fi de sa contrepartie féminine. Il préférera croire aveuglément en un Créateur potentiel illustrant catégoriquement le bien et le mal. Prisonnier dans cette dualité extrême, sa relation avec la femme en sera une de conquête et souvent de domination. Par contre la femme luciférienne dont l’âme arrachée sera tant convoitée arrachée lors de la séparation de l’être androgyne recherchera l’Amour pur pour la réconcilier avec la vie. Son Esprit certes revendiquera l’indépendance mais son cœur battra le retour de l’unisson sur le plan de l’Esprit.
Les Dieux conspirateurs ne pouvaient empêcher la longue métamorphose de l’Humain luciférien vers un état divin. Mais ils voulaient s’incorporer dans les corps et habiter les âmes humaines afin de se nourrir de essence divine.
Sur le plan matériel du mâle luciférien l’Amour deviendra la pierre angulaire de sa métamorphose vers la récupération divine de son Esprit. Pour la femme luciférienne ce sera la maîtrise du mental qui lui permettra de renouer avec la puissance dissoute par la fin de l’Homme androgyne. Le mâle luciférien devra apprendre à aimer pour se faire mieux aimer. L’égo masculin retournera à la source première, celle de la maternité de la femme. Tout part dans l’unicité lors de la naissance. La mère prend l’enfant dans ses bras et le protège de tous les maux. La dualité opposée n’existe pas encore entre les deux sexes, elle est simplement complémentarité. Tout comme avant à l’époque de l’Homme androgyne l’Esprit ne fait qu’un, indivisible. Lorsque l’homme grandira il ne quittera pas sa mère mais s’en séparera. On peut quitter et demeurer uni mais on peut quitter aussi et se séparer. L’égo masculin deviendra un chef de famille, un constructeur et un protecteur.
Dans cet univers la psychologie luciférienne rejette arbitrairement toute approche mutuelle de la dualité. Ce sera une répartition du pouvoir à son image selon les paramètres de sa personnalité. Comme dans tout mouvement d’expression de la conscience, il existe différents degrés de sa manifestation. Tout dépend des forces abaissées ou élevées qui s’ajusteront en lui selon ses critères de réincarnation et ses croisements génétiques qui se produiront. Certains égos lucifériens trop envahis par des forces satanéennes traiteront la femme comme une proie ou simplement un objet de désirs. Leur conscience individuelle s’engluera dans une aliénation intellectuelle qui ne pourra plus se reconvertir dans un mode d’unicité. D’autres égos lucifériens auront contactés des âmes plus pures et de leur Moi, émaneront une plus grande complicité toute en douceur envers celle qui leur a donné la vie ou la donnera plus tard à leurs enfants.
L’homme luciférien devra ouvrir son cœur pour mieux se libérer de cette quête de vengeance devenue stérile. Lorsque l’Homme androgyne fut séparé les particules de l’Amour ne purent se propager dans les deux corps. Il fallait que la femme se laisse séduire et qu’elle succombe à la tentation de l’Ange rebelle. Le mâle devint par après un chasseur insatiable pour ériger son autorité phallique sur la femme. Dans le sentiment de l’Amour les Dieux conspirateurs se cacheront pour mieux semer la zizanie au travers les religions et traitant la sexualité comme un mal honteux. L’Humain était piégé dans l’âme entre les Dieux fraudeurs et le Diable tentateur. Toute la polarité du Bien et du Mal se retrouvait là dans ce Tabernacle sacré des deux solitudes qui ignorent tout de leur état divin. Pour l’Homme la reconnaissance intégrale de la femme en tant qu’être égal fera éclater la bulle karmique depuis le tout début des temps. Parce que l’Humain luciférien ne se rassasiera jamais créant automatiquement des réactions de cause à effet. Les lois karmiques se nourrissent par l’incapacité de l’Humain de transcender créativement sa source cosmique. Ceci à cause de son ignorance chronique et de son incapacité, tant sur le plan intellectuel qu’émotionnel, à neutraliser le poison luciférien dans son âme et de reconnaître par la suite la mascarade des Dieux conspirateurs. Seule la femme qui a fusionné et engendré par sa chair et son esprit l’énergie luciférienne pourra débarrasser l’Homme du venin des Dieux conspirateurs sournoisement implanté en lui. Chez la femme le statut luciférien est plus naturel que chez l’homme. Lucifer s’appropria sans crier gare de son âme pour faire germer l’égo en elle et cela pour toute sa progéniture. Alors que l’homme détient le pouvoir par l’égo transmis, la femme doit se protéger et guerroyer pour s’affranchir du mental. Cependant pour la femme luciférienne d’aujourd’hui elle doit redevenir une guerrière Amazone pour équilibrer l’énergie jalousement gardée par les Dieux. Les Reptiliens gagnent à entretenir les conflits entre êtres humains et la querelle stérile des sexes est l'un d'eux. la seule différence réelle et fondamentale entre l'homme et la femme, dans l'approche alternative proposée, est que le premier dirige sa conscience de bas en haut quand la seconde le fait de haut en bas. Le premier cherche à s'élever hors des conditions matérielles tandis que la seconde cherche à matérialiser l'Esprit dans la matière. En dehors de ces deux tendances complémentaires et de leurs conséquences psychologiques et comportementales immédiates, l'homme et la femme doivent similairement travailler au développement de leur conscience et à la maîtrise des différents plans de l'existence. En fonction de la nature de leur âme et de leurs particularités en incarnation, ils seront plus ou moins habiles au travail selon le plan d'existence concerné et selon les conditions environnantes.

Ces dernières années on assiste sur le plan cinématographique à une évolution certaine de la femme dans un modèle plus robuste. Que ce soit dans la guerrière Xéna, la série Buffy contre les vampires, l’Ange noir, le film Tomb Raider avec Lara Croft et les films d’arts martiaux de l’actrice chinoise Lucy Liu, la femme devient une super-héroïne face à des scélérats ou des monstres diaboliques. Il devient intéressant de lire au travers le septième art le combat de la femme contre le Mal. Les scénarios hissent la femme à un niveau égal sinon supérieur au statut devenu faussement exclusif du mâle dominateur. Dans ces films la femme prend le dessus dans des situations de corps à corps où jamais sa victoire n’est remise en doute. Dans les prochaines années les films évolueront dans des scénarios où l’Esprit combatif de la femme ne se battra non plus contre des démons de l’astral mais bien contre ceux de l’illusion de l’homme maintenu par son égo rebelle. La femme d’énergie mentale confrontera l’homme jusque dans ses territoires les plus interdits. Le combat s’engagera sur le plan politique, économique et religieux jusqu’à ce que la réunification au niveau de l’Esprit se concrétise. Cette unicité dans l’esprit de l’Humain détruira à tout jamais dans son âme toutes les particules lucifériennes. La psychologie luciférienne fera place à une conscience absolue dénuée d’une dualité imposée. La manipulation luciférienne basée par un paradoxe nuisible fera place à un état permanent de lucidité au travers ce même paradoxe. La différence sera le regard différent de l’Humain envers les Dieux conspirateurs et leur profanation sur son Esprit.

Par contre il faut savoir qu’il existe une forme de danger à vouloir trop propager l'image illusoire d'une femme guerrière. Une femme guerrière n'est qu'une femme à part masculine très dominante. C'est fondamentalement l'énergie masculine qui pousse à l'action et à ses côtés négatifs tels que la guerre ou le combat physique. Les Reptiliens qui sont les ultimes manipulateurs du septième art moderne et des médias (entre autres systèmes de contrôle), gagnent fortement à propager de tels mirages pour affermir leur emprise sur l'humanité. Si la femme devient masculine, l'homme n'aura pas d'autre solution que de pervertir aussi son énergie en devenant fortement féminin. Et l'on aboutira rapidement à une situation pour laquelle les énergies de base seront retournées et perverties, conduisant au plus sûr des chaos pour ensuite imposer un Nouvel ordre mondial noir, un supernazisme transnational dont la mise en place est d'ailleurs presque achevée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lucifercosmique.forumactif.org
Sergio
Admin
avatar

Messages : 775
Date d'inscription : 05/10/2008

MessageSujet: CHAPITRE 3 SUITE 9   Jeu 9 Oct - 5:32

Selon l'optique des mouvements et caractéristiques des deux principes masculin et féminin exposée au chapitre précédent, le mouvement de la femme l'amène naturellement à avoir davantage les pieds sur terre que l'homme, à être plus incarnée, et plus facilement préoccupée par les conditions et l'environnement matériel. De ce point de vue, en fabriquant une image désincarnée et presque inaccessible de la femme, les Reptiliens dénaturent encore davantage les énergies initiales pour amener l'être humain à encore plus de dépendance et de soumission. D'un côté, la femme perd son rôle naturel de protectrice, gestionnaire et éducatrice au foyer. De l'autre, l'homme perd ses repères et son rôle d'acteur, décideur, initiateur et innovateur. La femme cherche à imiter l'homme et celui-ci se retrouve par contre-coup à devoir assumer une énergie féminine pour laquelle il n'est pas été préparé. N'oublions pas qu'au niveau de l'Esprit, il n'y a aucune polarité masculine ou féminine. Cette polarité n'a cours qu'en incarnation. Cependant, inverser les mouvements et énergies naturelles ne pourra que conduire au chaos social avec une homogénéisation et un nivellement non souhaitables des êtres humains. Les Reptiliens, davantage que s'approprier l'âme des hommes, les empêchent de s'y connecter. Plus un être humain est connecté aux sphères de conscience supérieures, et moins il alimente émotionnellement et mentalement les Reptiliens. Ceux-ci n'ont donc guère d'intérêt à favoriser l'éveil de la Conscience en l'Homme, bien au contraire. Idéalement, la femme et l'homme peuvent très bien vivre en bonne intelligence et bons termes avec chacun respectant le rôle de l'autre, sans que l'un ou l'autre cherche à dominer. Dans un foyer ou un couple, de nos jours, la femme peut se montrer autant dictateur que l'homme. Ni l'un, ni l'autre n'est souhaitable dans l'optique de la libération humaine de l'emprise reptilienne. La tendance à la tyrannie et à vouloir imposer les désirs personnels à autrui ne vient pas de l'essence masculine ou féminine, mais de l'ego et son avidité. Et la femme a autant de mental, et donc potentiellement d'ego que l'homme.

Elle serait cette Porteuse du Cristal comme plus tard Marie serait la Porteuse du Christ, ce pont de Lumière entre la divinité pure et le monde matériel impur. Afin d’empêcher un Lucifer mutant de se construire un monde parfait à son image et la ressemblance des Divins intemporels, les Dieux conspirateurs lui arracha virtuellement ses pouvoirs de Lumière. Virtuellement dans le sens manipulateur du terme Chute ou damné par les Dieux. L’égo luciférien ainsi amputé de l’état androgyne bascula dans l’ignorance et la souffrance d’où le concept de la Chute dans la matière . Devenu guerrier et conquérant l’égo luciférien se nourrira de vengeance envers les Tyrans cosmiques. Pour les Dieux conspirateurs, l’âme tant convoitée de la femme ainsi séparée devenait la porte d’entrée pour finaliser leurs travaux de Transfiguration moléculaire. (Voir le chapitre 17 Le Grand Jeu des Dragons)

Les Reptiliens empêchaient bien la femme de jouer pleinement son rôle dans les sociétés patriarcales, mais essentiellement pour laisser incomplet l'échange entre hommes et femmes. Des effets similaires sont obtenus dans une société matriarcale. Ce qui est souhaitable à long terme, est l'obtention d'une société sans polarité globale. Dans une telle société, hommes et femmes se placeraient spontanément dans les positions correspondant à leurs talents et énergies. Et le respect mutuel serait un fait accompli.

Les Dieux conspirateurs avait réduit Lucifer en un être noirci et méprisable qui sans sa partie féminine devenait dominateur et jaloux. Les Dieux conspirateurs devaient ainsi soumettre et fracturer le Cristal de l’âme féminine pour s’en approprier et prendre le contrôle de l’Univers en instaurant leur Pouvoir en Haut comme en Bas. Ainsi les Dieux conspirateurs insufflait dans l’Esprit de l’homme la dualité du Bien et du Mal et Lucifer devenu l’émissaire couronné. Les Dieux conspirateurs créèrent mécaniquement les conditions afin d'empêcher l’Humain de devenir maître de lui-même en instaurant les religions, les philosophies et tous les systèmes de pensées qu’ils soient de nature occulte, gnostique ou ésotérique. La mainmise sur l’Esprit de l’Humain le rendait comme une véritable marionnette où les ficelles de la croyance tissaient sur lui l’épaisse toile du Mensonge cosmique. Les Reptiliens ont institué les systèmes de contrôles politiques, économiques, financiers, éducatifs, judiciaires, militaires, policiers, administratifs, médiatiques, scientifiques, religieux et autres plus facilement dans le cadre d'une société patriarcale. En effet, la force masculine pouvait plus aisément permettre l'instauration des mesures coercitives.

Les Dieux conspirateurs aimaient l’Humain pour l’habiter et finaliser le processus moléculaire de divinisation des âmes. Sur la Terre durant la période suivant la séparation des sexes, beaucoup de races émergèrent de croisements contre nature entre créatures terriennes et des êtres célestes.
Et ils s’en sont allés vers les filles des hommes sur la terre, et ils ont couché avec elles et se sont souillés avec ces femmes, et ils leur ont découvert tout péché. Or ces femmes ont mis au monde des géants sur la terre entière remplie de sang et d’injustice. Et maintenant voici les que les âmes de ce ceux qui sont morts crient et se plaignent jusqu’aux porte du Ciel. (Réf Le Livre D’Hénoch P20-21)
Lorsque les hommes eurent commencé à se multiplier sur la face de la terre, et que des filles leur furent nées, les fils de Dieu virent que les filles des hommes étaient belles et ils en prirent pour femmes parmi toutes celles qu'ils choisirent ". (Ge 6/1-2)
Ce verset est très important a retenir. Il nous explique clairement que dans les temps anciens les "fils de Dieu" sont descendus sur la Terre afin de féconder (le problème du consentement n'est pas évoqué) les filles des hommes afin de donner naissance a une descendance humaine génétiquement modifiée. Ces anges, si tant est qu'ils furent déchus, n'en restèrent pas moins les Fils de Dieu.Il faut noter cependant que les textes bibliques et associés représentent une mauvaise copie de textes sumériens plus anciens dans lesquels l'action des pseudo-dieux Reptiliens dans l'amélioration génétique de la race humaine est clairement montrée. Ils ont eu aussi bien recours à l'hybridation qu'à la manipulation de l'ADN. Il leur a fallu de nombreux essais avant de parvenir à une race génétiquement stable et qui puisse se reproduire.

.Les Dieux conspirateurs détenaient les clés de la prison qui rendrait l’Humain esclave d’une croyance aveugle plusieurs fois millénaire envers des êtres dont la nature monstrueuse n’a d’égale que leur propre Conspiration. Une Conspiration qui instaurera dans le cœur de l’Humain la notion du Bien et du Mal. Une notion qui obligera l’Humain à se repentir, à se culpabiliser, à craindre et vouloir se faire pardonner éternellement de sa fatalité d’exister..

Les Reptiliens gagnent à maintenir les êtres humains dans le cycle des réincarnations. À cet effet, les énergies engendrées par le sentiment de culpabilité représentent un bon moyen de création de karma et conséquemment de maintient dans le cycle.

Il est intéressant de remarquer que tout comme la femme, Lucifer enfante dans la souffrance. Les deux éduquent l’ignorance des humains à leur stade embryonnaire. L’enfant naît avec une âme pure mais se salira par l’expérience. Il part ignorant à la découverte d’un monde étranger surtout imprévisible. Lucifer vivra cette éternelle déchéance à cause du jeu malin ces Reptiliens. Tout comme dans le monde des hommes qui refusent l’intrusion de la femme dans leur club sélect, les Dieux conspirateurs ont préféré déchoir l’Archange rebelle. La femme tout comme l’homme possède un égo. Mais l’âme de la femme à la différence de son partenaire masculin est moins incarnée dans la matière. La femme féconde et donne la vie. Elle est la source originelle tout comme les Dieux dans sa manifestation matérielle. L’égo de la femme trempera dans l’émotivité, celui du mâle grimpera dans la fierté. Sur le plan de l’énergie luciférienne la femme attirera vers elle l’égo du mâle. Celui-ci croyant séduire pour mieux conquérir est en fait déjà envoûté par la femme. Le mâle ne fait que glisser par la mécanique de l’âme vers celle qui stimulera en lui les éléments déclencheurs. L’énergie luciférienne est un feu roulant qui pousse toujours plus loin l’expérience de l’âme. Dans le cœur de la femme cela procure des états de douceurs, d’affection maternelle, de la passion d’aimer, pour toujours élever plus son âme en symbiose avec le Fluide Universel. Mais l’énergie luciférienne ne protège pas la femme contre l’égo de l’homme. Rejeté et méprisé par les Dieux conspirateurs, Lucifer ne pourra reconnaître chez la femme la clé pour mettre fin à ses tourments. Et cet aveuglement luciférien rendra difficile la communication les égos masculins et les égos féminins. L’égo féminin bloque dans les émotions et subira longtemps le sacrifice au nom de ses enfants, de la morale ou pire de la culpabilité. Étant donné que le principe de base luciférien est un modèle de croyance, la révolte de Lucifer en fut une strictement de croyance mais pas de conscientisation. L’Archange n’a pu arracher aux Dieux leurs secrets sacrés de la Conscience, car jamais ces Dieux conspirateurs ne voulaient que l’Etoile du matin rayonne de tous ses feux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lucifercosmique.forumactif.org
Sergio
Admin
avatar

Messages : 775
Date d'inscription : 05/10/2008

MessageSujet: CHAPITRE 3 SUITE 7   Jeu 9 Oct - 5:28

On peut également établir le jeu de correspondances suivantes :
Chakra
Conscience
Tendances
Qualités
Coronal
Atmique de la Volonté divine
Renonciation
Inocuité
Frontal
Intuitive pure
Paraphychisme
Inspiration
Laryngé
Mentale supérieure
Communication
Écoute
Cardiaque
Causale et de groupe
Service
Abnégation
Solaire
Émotionnelle
Désir
Aspiration
Sacré
Mentale concrète
Procréation et création
Volonté
Racine
Physique
Survie
Vitalité

Mais la matière mentale n’est pas à l’abri des Dieux conspirateurs qui conditionneront suffisamment l’égo pour déstabiliser en lui le fragile équilibre de la raison et de la dépendance. Pour le devenir de l’Humain prisonnier incapable de se réaliser dans son Esprit, la matière mentale pourra l’instruire ou le détruire. Dans l’énergie mentale L’Humain luciférien justifia ainsi son pouvoir par l’intellect en méprisant le statut de la femme. L’égo piégé par l’ambition et l’orgueil il devint ce miroir narcissique tristement sibyllin. L’énergie mentale originelle de l’Esprit féminin atrophie sur le plan moléculaire la résonance masculine. L’Humain divin (masculin) dont l’Esprit androgyne vibre l’unicité est libre sur le plan de l’égo de cette prédominance cosmique de l’aspect féminin. Il vit le respect et la dignité dans ses rapports avec le sexe opposé. Il comprend le rôle de la femme dans la complémentarité et non dans l’adversité.

Les Reptiliens ou Draconiens manipulent l'être humain sur les trois plans de la forme. Sur le plan physique, il est manipulé à travers son instinct de survie, par l'utilisation de la terreur. Sur le plan astral, il est manipulé à travers ses désirs, son imaginaire et ses émotions par le recours à des situations stressantes ou agréables, selon le but recherché. Sur le plan mental, il est manipulé par la flatterie de l'ego, par l'endoctrinement et par le maintient dans la confusion.

La matérialité mentale initie l’Humain au devenir mutuel pour un développement moléculaire de plus en plus densifié. La complémentarité mentale des deux opposés est l’ingrédient alchimique pour permettre à l’égo d’accéder à sa réunification avec la Source originelle de son Esprit intemporel.
En soi la différence entre l’Humain divin et l’Humain luciférien se compose de cette subtilité dans la différenciation du paradoxe. Pour le luciférien, l’égo est en dualité, donc en constante attente de la Vérité absolue. L’Humain divin énonce dans ces mots de Carl Jung : Que l’Humain est le Tout, le principe de l’Univers, inengendré, incorruptible, éternel, et que le Fils de l’Humain a été engendré et est devenu passible et intemporel. La matérialité mentale est le tremplin de l’énergie différenciée prête à recevoir le Principe de l’Amour qui réunifie les deux divinités séparées. L’aspect mental de l’Humain divin éteint la souffrance de l’égo par la clarté de l’Esprit qui renouvelle en lui la cosmicité intemporelle de son individualité enfin cristallisée.
L’Humain luciférien subit l’intensité karmique de l’âme réincarnée tandis que l’Humain divin transcende dans sa matérialité mentale toute cette fluidité inconditionnelle qui foisonne dans ses molécules. Cependant l’Humain divin qui est fusionné corps, âme et Esprit dans une conscience différenciée doit se protéger contre des êtres Prédateurs qui le traquent sans répit comme un trophée de chasse. Véritables sorciers pervers ou comme de rusés enchanteurs, Sous la gouverne d’occultes hiérarchies que je nomme les Dieux conspirateurs, ils sont eux les véritables violeurs d’âmes dont leur unique objectif est de s’en approprier pour acquérir les Pouvoirs de la Fusion. Autant l’Humain luciférien prisonnier du plan astral est manipulé par ces forces pour le maintenir dans l’ignorance du Mensonge cosmique que l’Humain divin est chassé pour sa conscience devenue fluide avec son Esprit. Les Dieux conspirateurs usent de toutes les ruses inimaginables pour vaincre l’Humain et le soumettre à la tentation du mieux pour le pire et stimuler en lui une odeur de liberté. Car la liberté est l’enjeu cosmique le plus convoité, cette liberté d’être et surtout du savoir d’être que sont ces vertus si grandiloquentes de l’âme. L'Homme ainsi transfiguré qui est parvenu à fusionner âme et personnalité, et donc ego devenu transparent et âme, n'est plus réellement manipulable par les Reptiliens, et au moins ne peut plus chuter ou régresser dans la matérialité et le matérialisme. Il commence à réellement se libérer des dernières chaînes terrestres, du karma individuel et de la peur.

L’Humain demeure coincé entre ce qu’il pense être en nourrissant son âme de tous les déchets astraux véhiculés par des Energies retardataires et son statut divin confronterait l’implantation du Mensonge cosmique en lui par les Dieux conspirateurs. La Tradition raconte la Chute de Lucifer aurait planté de son piédestal céleste à cause de opposition lire sa Rébellion contre Un Dieu infiniment bon. Mais en fait l’âme humaine a été trafiquée par des implants dictant en lui un sens culpabilisateur de valeurs spirituelles lui voilant l’authentique identité de son Etreté cosmique. L’âme n’évolue pas étant déjà parfaite dans son essence divine mais elle doit purifier son Cristal hébergé dans son noyau central. Cette purification atomique visant à nettoyer toutes le mémoires expérimentales accumulées durant les réincarnations successives et permettre à l’Humain de connecter avec son double déjà formé mais non adapté. Car dans les détails de l’évolution tout doit être entièrement conforme et sans défaillances pour que l’âme purifiée accède et se fusionne avec le double. Et la manipulation des Dieux conspirateurs contre l’Humain est de toujours le faire dévier de son évolution et l’empêcher de se réaliser en tant qu’humain divin.

Certaines sources ésotériques présentent l'obstacle à la fusion terminale âme-Esprit comme le Gardien du Seuil, vestige mémoriel des différentes personnalités passées acquises par l'âme au cours de ses nombreuses incarnations. C'est ce Gardien du Seuil que l'âme doit d'abord accueillir comme partie intégrante de ce qu'elle est maintenant. La reconnaissance et réalisation du fait permet l'élaboration alchimique d'une personnalité parfaite dans le sens qu'elle est désormais entièrement sous la directive de l'âme. Celle-ci dépasse elle-même l'emprise du mirage émotionnel et de l'illusion mentale. Et l'Esprit devient progressivement le conducteur essentiel de l'humain incarné. Le Double n'est pas autre chose que l'Unique Esprit de l'Homme. Et pour cet Esprit, c'est en fait l'Homme qui est le double, le reflet dans le miroir matriciel.

L’âme naquit de la Source originelle pour connecter celle-ci avec l’Oeuvre manifestée devenant dans un même temps la Révélation. Mais lorsque ces jeux de métamorphose de l’Esprit débutèrent, des Etres sans âmes piratèrent toute cette symbiose alchimique d’une transcendance dans l’égo canalisé.
Seulement l’égo ne possédait aucune puissance réceptive étant ignorant de sa vraie nature divine violée par les Dieux conspirateurs à son insu. Ces Prédateurs usurpa la toute puissance divine des Divins intemporels pour créer une domination et une soumission totale sur l’âme. Des forces encore plus maléfiques que l’Homme devenu vulnérable n’ait pu jamais s’imaginer. Des forces qui dans leur état transcendant ont charrié l’Humain en se servant du rebelle Lucifer pour faire main basse sur l’âme. Ils séparèrent les sexes pour créer la femme et programmer l’égo du mâle pour contrôler et soumettre la femme. Car les Dieux conspirateurs savaient d’ores et déjà que l’âme de la femme serait moins incarnée que celle de l’homme dans la matière. Dans l’excellente série de Steven Spielberg « Taken » Allie est cet enfant lumière, une petite fille pleine d’Amour n’endurant aucune violence entre humains. Devant une foule rassemblée de gens ayant déjà été enlevés par les extra-terrestres. Elle leur dira que ces expériences parfois douloureuses avaient été nécessaires afin qu’Allie existe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lucifercosmique.forumactif.org
Sergio
Admin
avatar

Messages : 775
Date d'inscription : 05/10/2008

MessageSujet: CHAPITRE 3 SUITE 7   Jeu 9 Oct - 5:28

On peut également établir le jeu de correspondances suivantes :
Chakra
Conscience
Tendances
Qualités
Coronal
Atmique de la Volonté divine
Renonciation
Inocuité
Frontal
Intuitive pure
Paraphychisme
Inspiration
Laryngé
Mentale supérieure
Communication
Écoute
Cardiaque
Causale et de groupe
Service
Abnégation
Solaire
Émotionnelle
Désir
Aspiration
Sacré
Mentale concrète
Procréation et création
Volonté
Racine
Physique
Survie
Vitalité

Mais la matière mentale n’est pas à l’abri des Dieux conspirateurs qui conditionneront suffisamment l’égo pour déstabiliser en lui le fragile équilibre de la raison et de la dépendance. Pour le devenir de l’Humain prisonnier incapable de se réaliser dans son Esprit, la matière mentale pourra l’instruire ou le détruire. Dans l’énergie mentale L’Humain luciférien justifia ainsi son pouvoir par l’intellect en méprisant le statut de la femme. L’égo piégé par l’ambition et l’orgueil il devint ce miroir narcissique tristement sibyllin. L’énergie mentale originelle de l’Esprit féminin atrophie sur le plan moléculaire la résonance masculine. L’Humain divin (masculin) dont l’Esprit androgyne vibre l’unicité est libre sur le plan de l’égo de cette prédominance cosmique de l’aspect féminin. Il vit le respect et la dignité dans ses rapports avec le sexe opposé. Il comprend le rôle de la femme dans la complémentarité et non dans l’adversité.

Les Reptiliens ou Draconiens manipulent l'être humain sur les trois plans de la forme. Sur le plan physique, il est manipulé à travers son instinct de survie, par l'utilisation de la terreur. Sur le plan astral, il est manipulé à travers ses désirs, son imaginaire et ses émotions par le recours à des situations stressantes ou agréables, selon le but recherché. Sur le plan mental, il est manipulé par la flatterie de l'ego, par l'endoctrinement et par le maintient dans la confusion.

La matérialité mentale initie l’Humain au devenir mutuel pour un développement moléculaire de plus en plus densifié. La complémentarité mentale des deux opposés est l’ingrédient alchimique pour permettre à l’égo d’accéder à sa réunification avec la Source originelle de son Esprit intemporel.
En soi la différence entre l’Humain divin et l’Humain luciférien se compose de cette subtilité dans la différenciation du paradoxe. Pour le luciférien, l’égo est en dualité, donc en constante attente de la Vérité absolue. L’Humain divin énonce dans ces mots de Carl Jung : Que l’Humain est le Tout, le principe de l’Univers, inengendré, incorruptible, éternel, et que le Fils de l’Humain a été engendré et est devenu passible et intemporel. La matérialité mentale est le tremplin de l’énergie différenciée prête à recevoir le Principe de l’Amour qui réunifie les deux divinités séparées. L’aspect mental de l’Humain divin éteint la souffrance de l’égo par la clarté de l’Esprit qui renouvelle en lui la cosmicité intemporelle de son individualité enfin cristallisée.
L’Humain luciférien subit l’intensité karmique de l’âme réincarnée tandis que l’Humain divin transcende dans sa matérialité mentale toute cette fluidité inconditionnelle qui foisonne dans ses molécules. Cependant l’Humain divin qui est fusionné corps, âme et Esprit dans une conscience différenciée doit se protéger contre des êtres Prédateurs qui le traquent sans répit comme un trophée de chasse. Véritables sorciers pervers ou comme de rusés enchanteurs, Sous la gouverne d’occultes hiérarchies que je nomme les Dieux conspirateurs, ils sont eux les véritables violeurs d’âmes dont leur unique objectif est de s’en approprier pour acquérir les Pouvoirs de la Fusion. Autant l’Humain luciférien prisonnier du plan astral est manipulé par ces forces pour le maintenir dans l’ignorance du Mensonge cosmique que l’Humain divin est chassé pour sa conscience devenue fluide avec son Esprit. Les Dieux conspirateurs usent de toutes les ruses inimaginables pour vaincre l’Humain et le soumettre à la tentation du mieux pour le pire et stimuler en lui une odeur de liberté. Car la liberté est l’enjeu cosmique le plus convoité, cette liberté d’être et surtout du savoir d’être que sont ces vertus si grandiloquentes de l’âme. L'Homme ainsi transfiguré qui est parvenu à fusionner âme et personnalité, et donc ego devenu transparent et âme, n'est plus réellement manipulable par les Reptiliens, et au moins ne peut plus chuter ou régresser dans la matérialité et le matérialisme. Il commence à réellement se libérer des dernières chaînes terrestres, du karma individuel et de la peur.

L’Humain demeure coincé entre ce qu’il pense être en nourrissant son âme de tous les déchets astraux véhiculés par des Energies retardataires et son statut divin confronterait l’implantation du Mensonge cosmique en lui par les Dieux conspirateurs. La Tradition raconte la Chute de Lucifer aurait planté de son piédestal céleste à cause de opposition lire sa Rébellion contre Un Dieu infiniment bon. Mais en fait l’âme humaine a été trafiquée par des implants dictant en lui un sens culpabilisateur de valeurs spirituelles lui voilant l’authentique identité de son Etreté cosmique. L’âme n’évolue pas étant déjà parfaite dans son essence divine mais elle doit purifier son Cristal hébergé dans son noyau central. Cette purification atomique visant à nettoyer toutes le mémoires expérimentales accumulées durant les réincarnations successives et permettre à l’Humain de connecter avec son double déjà formé mais non adapté. Car dans les détails de l’évolution tout doit être entièrement conforme et sans défaillances pour que l’âme purifiée accède et se fusionne avec le double. Et la manipulation des Dieux conspirateurs contre l’Humain est de toujours le faire dévier de son évolution et l’empêcher de se réaliser en tant qu’humain divin.

Certaines sources ésotériques présentent l'obstacle à la fusion terminale âme-Esprit comme le Gardien du Seuil, vestige mémoriel des différentes personnalités passées acquises par l'âme au cours de ses nombreuses incarnations. C'est ce Gardien du Seuil que l'âme doit d'abord accueillir comme partie intégrante de ce qu'elle est maintenant. La reconnaissance et réalisation du fait permet l'élaboration alchimique d'une personnalité parfaite dans le sens qu'elle est désormais entièrement sous la directive de l'âme. Celle-ci dépasse elle-même l'emprise du mirage émotionnel et de l'illusion mentale. Et l'Esprit devient progressivement le conducteur essentiel de l'humain incarné. Le Double n'est pas autre chose que l'Unique Esprit de l'Homme. Et pour cet Esprit, c'est en fait l'Homme qui est le double, le reflet dans le miroir matriciel.

L’âme naquit de la Source originelle pour connecter celle-ci avec l’Oeuvre manifestée devenant dans un même temps la Révélation. Mais lorsque ces jeux de métamorphose de l’Esprit débutèrent, des Etres sans âmes piratèrent toute cette symbiose alchimique d’une transcendance dans l’égo canalisé.
Seulement l’égo ne possédait aucune puissance réceptive étant ignorant de sa vraie nature divine violée par les Dieux conspirateurs à son insu. Ces Prédateurs usurpa la toute puissance divine des Divins intemporels pour créer une domination et une soumission totale sur l’âme. Des forces encore plus maléfiques que l’Homme devenu vulnérable n’ait pu jamais s’imaginer. Des forces qui dans leur état transcendant ont charrié l’Humain en se servant du rebelle Lucifer pour faire main basse sur l’âme. Ils séparèrent les sexes pour créer la femme et programmer l’égo du mâle pour contrôler et soumettre la femme. Car les Dieux conspirateurs savaient d’ores et déjà que l’âme de la femme serait moins incarnée que celle de l’homme dans la matière. Dans l’excellente série de Steven Spielberg « Taken » Allie est cet enfant lumière, une petite fille pleine d’Amour n’endurant aucune violence entre humains. Devant une foule rassemblée de gens ayant déjà été enlevés par les extra-terrestres. Elle leur dira que ces expériences parfois douloureuses avaient été nécessaires afin qu’Allie existe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lucifercosmique.forumactif.org
Sergio
Admin
avatar

Messages : 775
Date d'inscription : 05/10/2008

MessageSujet: CHAPITRE 3 SUITE 6   Jeu 9 Oct - 5:27

NAISSANCE DE L’ÉGO



Pendant la transition luciférienne la Terre était livrée au chaos et à l’anarchie dans un monde brusquement coupé des circuits universels et les âmes expérimentales devenues collectives basculaient orphelines de leur Père Universel. A cette époque sur la Terre la densité moléculaire de l’énergie différenciée possédait une conscience totalement rudimentaire sans aucun raffinement cérébral. Les animaux préhistoriques régnaient tandis que l’Humain découvrait à peine le feu et peu à peu sa propre existence subjective. Nous verrons plus loin dans cet ouvrage au chapitre 17 du Grand jeu des Dragons l’intervention d’autres civilisations qui permirent à certaines races humaines de se libérer plus rapidement de la conscience satanéenne pour accéder à une individualité décisionnelle de plus en plus ajustée.

L’embryon cosmique de ’Humain luciférien était désormais né. Cet être suivant simultanément la courbe de l’évolution des espèces par le développement progressif du corps biologique se libérait par son individualité de sa naissance à la mort. Par contre dans le psychisme de certains humains l’Esprit magnétisait plus subtilement l’égo fraîchement éclos. Ces humains différents possédaient plus de clarté dans leur Esprit et discernaient déjà les variantes psychiques de leur comportement individualisé. L’égo davantage limpide et dénué de ses mémoires d’interventions grégaires se développait de plus en plus pour transmuter l’état satanéen de sa conscience animale. Au fil de l’évolution des races L’Humain divin détectait plus le piège de la Vérité contrairement à l’Humain luciférien qui s’en servait pour dominer autrui par le pouvoir d’un égo grisé. Il forma des sociétés occultes à des fins d’une domination subtile par l’imposition de rites de passage et souvent de soumissions perverses.

L'ego était encore peu marqué à l'époque lémurienne car le mental était encore relativement embryonnaire. Mais à l'époque atlante, même si l'émotionnel dominait, le mental était déjà présent en proportion notable et l'ego a augmenté parallèlement.

L’Humain luciférien bénéficiaire privilégié d’un statut du Moi sera incapable de conjuguer avec le Principe incontournable de l’Amour par l’Esprit. Il adoptera la certitude de son Moi autoritaire basculant dans le même piège d’une domination intraitable parce que parfaite prônée par le Père Universel contre l’Archange Lucis. Avec l’aide d’énergies non incarnées sur le plan matériel, l’Humain luciférien se servira de la naïveté des masses populaires pour instaurer des régimes de croyances rigoureuses pour mieux engourdir et manipuler tout esprit qui sommeille dans l’individu incarné. L’Humain luciférien privé de toutes références psychiques avec son Esprit universel s’alliera avec des forces retardataires. Cela forcera l’Humain luciférien à se libérer une deuxième fois de son état de soumission des forces astrales sur son Moi expérimental. Très rapidement, les Sociétés secrètes, la drogue, la sexualité et l’alcool arnaqueront l’Humain luciférien jusque dans les molécules les plus sensibles de son psychisme rendu vulnérable. Il s’identifia tellement à ce type démesuré de pouvoir clandestin qu’il s’autorisa en terme d’absolu l’héritier légal de Dieu sur la Terre. Coupant brutalement ce lien indivisible de l’aspect androgyne de l’Esprit en instituant contre la femme une forme épouvantable de domination encore existante aujourd’hui qu’est celle du Patriarcat. Séparant ainsi l’Esprit de l’androgynie incarnée, l’Humain luciférien érigea au détriment de sa conscience libérée du Néant un mur envers sa propre partenaire cosmique qu’est la femme. Etait-ce le fruit d’événements mythico-historiques (voir le chapitre 16 Les Amazones : l’Histoire et la mythologie) que l’Humain luciférien instaura l’esclavage de la femme ignorant le principe gnostique expliqué par monsieur Serge Cazelais titulaire pour un doctorat d’études des Textes sacrés des premiers siècles du Christianisme. Lors d’une de ses conférences à Montréal le 4 avril 2004. il confirma ce rôle catalyseur de l’aspect féminin dans l’équilibre moléculaire entre l’Humain matériel et le Divin intemporel.


MATIÈRE MENTALE

Matière dans laquelle l’Humain s’introduit comme molécule pensante et constructive.
Contrairement à la matière astrale qui réfère l’Humain à ses états émotionnels ce qui se nomment aussi les états d’âme, la matière mentale permet à l’Humain de se référer à son Intelligence active. Dans cette matière, l’égo apprend et doit comprendre les choses telles qu’elles sont et non selon des critères d’idéologie ou à partir des d’archétypes fondamentaux d’une conscience qui n’est pas sienne. Le niveau mental est la clé de voûte ouvrant dans l’Humain les chakras nécessaires à son développement progressif vers une conscience intégrée. Par la pénétration de cette conscience intégrée l’Humain protègera son âme de tous les déchets ou parasites astraux qui comme une sangsue se colleront à lui pour lui faire miroiter des états d’intensité. Ces états d’intensité fixent dans l’égo des impressions d’affinité très intrigantes ou sciemment sophistiquées pour que se déclenchent en lui des mécaniques d’euphorie, de satiété voire de satisfaction très personnalisée.

Le mental, à un autre niveau de correspondance, peut être aussi associé au principe de Volonté, et c'est alors le plan physique et cérébral qui est relié au principe d'Intelligence active. Ici, le cerveau n'est qu'un ordinateur intelligemment conçu, utilisé par le mental qui en est l'utilisateur effectif sous la directive plus ou moins consciente de l'âme.

Selon l’agenda cosmique de sa programmation, de son âme, l’Humain développera le chakra de la Couronne il accèdera à son Esprit, l’illumination et une conscience supérieure.
Par le chakra de la gorge il adhérera à l’éther, à la présence et au son. Par le plexus il obtiendra feu, force, paix et l’équilibre. Avec le chakra Racine il saura se régénérer par la terre. Le chakra du troisième œil il vivra la clarté d’Esprit, reconnaîtra sa Lumière intérieure cela dans une Conscience de en plus en plus ajustée. Le chakra du cœur il entrera dans la croissance de son être intérieur. Composé de l’élément de l’air il saisira la Liberté dans le principe de l’Amour totalement détaché des feux d’artifices de l’égo luciférien. La guérison et la magie font partie aussi du menu du chakra cardiaque pour les humains divins qui reconnaîtront en eux cette vertu purificatrice et régénérative unie par l’Esprit et l’âme. Enfin le chakra du ventre hébergeant dans l’Humain le bien-être et l’harmonie d’une énergie limpide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lucifercosmique.forumactif.org
Sergio
Admin
avatar

Messages : 775
Date d'inscription : 05/10/2008

MessageSujet: CHAPITRE 3 SUITE 5   Jeu 9 Oct - 5:26

La matière astrale récupéra l’énergie altérée de Lux dans sa dimension devenue luciférienne et inspira l’archétype du Mal absolu et pervers que sera l’archétype de Satan. Pour l’Humain luciférien qui est prisonnier de la polarité du vrai et du faux, il craindra ou s’abandonnera à des pratiques ténébreuses qui le conduiront dans des endroits sombres de la soumission et de perversion de la chair. J’expliquerai d’ailleurs cela plus en détails dans le chapitre 7 de la femme entre les griffes de Satan. Les Reptiliens sataniques se servent des pensées concrètes (et leur coloration émotionnelle en idéaux) et des émotions pour manipuler l'homme. Dans ce but, les plus efficaces des émotions sont la peur, la haine, la colère et celles engendrées par la perversion sexuelle.


Plus les forces psychiques se transmutent dans la densité, plus elles perdent de leur clarté originelle sans retour possible vers la Source émanée. Alors quand Lucis fut projeté dans les feux ardents de la cristallisation de l’âme il n’a jamais pu réintégrer sa Lumière dont il était pourtant le Porteur iniatique. Au même titre que Jésus il n’aura pu survivre à cette conscience dynamique devenue obsolète ne pouvant plus s’ajuster aux nouvelles ondes cosmiques dégagées par ce complexe processus de la Transmutation psychique dans l’individu. Dans le chapitre 5 sur Jésus et Lucifer leur rôle cosmique j’explique le rôle initiatique des ces deux êtres par lesquels l’Humain a pu devenir ce témoin privilégié dans tout les univers de sa nature divine. Il savait maintenant pourquoi il aimait et détestait, mais par-dessus tout qu’il était devenu une Conscience vivante de Ceux qui ignoraient tout de cette magie de la Lumière incarnée. L’Humain devenu ce Dieu contemplé mais non accompli piétinant dans les marécages vaseux d’un réveil d’un lendemain de cuite. Le vieil ivrogne encore perdu dans ses souvenirs flous sollicitait pourtant dans son regard cette incontournable compassion qu’est le germe de l’Amour fleurissant dans les cœurs.

Quand Lucis fut transmuté dans les molécules et nommé emblématiquement comme un archange rebelle seulement une partie vitale de son noyau atomique central résistera à la transmutation atomique de ses molécules. Cette partie deviendra son Héritage le plus précieux pour le développement de l’Humanité intentionnelle et ce sera l’égo. Condamné, rejeté, colporteur d’orgueil et de tromperies, l’égo a été cet enfant naissant et abandonné dès sa naissance. Orphelin de l’Univers il devint rapidement très vulnérable face aux manipulations des forces psychiques intéressées à son sort pour le détruire ou s’en nourrir. L’égo mystifiait l’Esprit de l’Humain pour des raisons minutieusement cosmiques d’une convertibilité psychique entre l’aspect intemporel de sa vraie nature et son devenir androgyne dans son incarnation charnelle.

Par Lucis, l’Humain fut libéré de la non manifestation intemporelle alors que tout n’était qu’un silence dans le néant sidéral. Telle l’eau contenue dans un verre, que serait l’eau sans verre sinon inutile dans le vide béant d’une infinité sans intentions. L’Esprit sans forme exacte qui se meut dans une infinité tranquille et sans histoires. L’Intentionnalité devenue chair érigea la Matrice de la civilisation humaine par le biais de son âme incarnée dans la matière. Et le plan astral fut ce centre de ressources indispensable autant à l’égo ascendant qu’à l’Esprit créateur descendant libérant sans conditions ces deux courants psychiques dans un paradoxe vital qu’est dans toute sa simplicité désarmante, l’expression du Principe de l’Amour.

Alternativement, l'ego n'est que l'interaction ou le lien entre l'âme et le mental et le meilleur moyen de manipuler un homme est d'utiliser cette corde sensible, particulièrement sensible parce que c'est à ce niveau qu'il est conscient d'exister individuellement, mais aussi et surtout qu'il se croit le centre du monde. En jouant sur l'égocentrisme et l'égoïsme, il est facile aux Reptiliens d'amener les êtres humains à des émotions négatives qui permettront leur contrôle, individuellement et collectivement.


Maître chez lui dans cette matérialité astrale, l’Humain luciférien était plutôt un prisonnier obsédé et borné discernant maladroitement la valeur émotionnelle dans ses convictions profondes et la nature réelle de l’Amour que celle simplement d’avoir de l’écoute et de la réalisation de l’autre. Pourtant l’astral dévoile cette crypte paradisiaque d’un romantisme mousseux titillant l’âme jusque dans les tréfonds trompeusement impénétrables de son abysse cristallin. La nourriture d’une mirifique beauté de l’envoûtement métaphorique des âmes se souligne et formulé ingénument dans cet onctueux extrait du Banquet de Platon.
Comprendre que la beauté d'un corps est semblable, comme une soeur, à la beauté d'un autre corps. Il convient de rechercher la beauté des formes, celle qui se trouve dans tous les corps. Arrivé à cette vérité, on doit devenir l'amant de tous les beaux corps, abandonner l'amour impétueux pour un seul, comme une chose qui ne mérite que dédain.
Puis, on considérera la beauté de l'âme comme plus précieuse que celle du corps, jusqu'à ce qu'une belle âme, même dans un corps peu attrayant, nous suffise à engendrer de belles paroles. On sera alors amené à considérer la Beauté dans les actions et dans les lois, à voir qu'elle est toujours la même, dans tous les cas. On en arrivera à regarder la beauté du corps comme peu de chose.

L’Humain divin trempera dans cette transparence de l’égo pour contempler la beauté réelle de l’âme dans son onde de forme conjuguée au diapason harmonieux de sa matérialité astrale. Il coupera net à l’illusion de la superficialité.L'égo devient transparent quand la triple connexion consciente entre personnalité et âme est établie par l'individu qui devient alors transfiguré. A ce niveau, l'égo fusionne avec l'âme et disparaît en tant que générateur potentiel d'égoïsme et d'égocentrisme réels.



CONSCIENCE SATANÉENNE

Sans aucun rapport avec le Grand Satan, la conscience satanéenne s’identifie plus aux archétypes monopolisant l’inconscient collectif neutralisant ainsi l'émergence d’une lucidité clairvoyante. Plus proche de l’état animal de l’Humain par des agissements grégaires et manipulés par son instinct vital, le Satanéen est un être dans l’ombre renonçant à toutes formes de transmutation intérieure. A propos de l’aspect de l’instinct chez l’être Satanéen, Carl Gustav Jung disait : L’ombre est la figure la plus facilement accessible à l’expérience, car sa nature se laisse déduire dans une large mesure des contenus de l’inconscient personnel. L’ombre est un problème moral qui défie l’ensemble de la personnalité du moi, car nul ne peut réaliser l’ombre sans un déploiement considérable de fermeté morale. Cette réalisation consiste à reconnaître l’existence réelle des aspects obscurs de la personnalité. Cet acte est le fondement indispensable de tout mode de connaissance de soi et, par suite se heurte, en règle générale, à une résistance considérable.
Alors le mal n’est pas satanique mais bien d’un refus global d’accéder à une nouvelle conscience transcendée du Moi intérieur. L’aspect satanéen est cette partie de l’égo indéfrichable à cause de cette masse rocailleuse fixement impénétrable qui ne se réfère qu’à sa propre notion d’insécurité intérieure. La conscience satanéenne démontre une sauvagerie sans nom autant qu’une fragilité intensément vulnérable. Sans références intellectuelles ou d’identité psychique elle va toujours jusqu’au bout de ses convictions les plus enracinées tirées de son inconscient collectif. Sans véritable volonté subjective ou de lucidité même exploratoire, l’Humain satanéen épouse les conditions relatives de son comportement grégaire dans le tracé d’un incontournable rendez- vous avec son Destin karmiquement tracé. La conscience satanéenne est celle qui dominait à l'époque lémurienne. Elle est essentiellement centrée sur le plan physique et soumis aux instincts. De nos jours, elle est encore présence chez les peuplades dites primitives, mais en voie de disparition. La conscience luciférienne est celle qui dominait à l'époque suivante, l'atlante, et est encore présente de manière importante de nos jours. Elle est bien davantage centrée sur le plan astral des désirs, des émotions, des sensations et de l'imaginaire. Actuellement, la conscience arhimanienne (qui sera évoquée plus loin) devient dominante. Elle est davantage centrée sur le plan mental et accessoirement les idéologies astrales découlant de ce plan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lucifercosmique.forumactif.org
Sergio
Admin
avatar

Messages : 775
Date d'inscription : 05/10/2008

MessageSujet: CHAPITRE 3 SUITE 4   Jeu 9 Oct - 5:24

LA MATIÈRE INERTE

Ce que je décris comme matière inerte sont les rochers, les minerais et tout les composants formant l’aspect brut de la matière densifié. Certes si on prend un puissant microscope dirigée sur une table de bois par exemple, on y distinguera des milliards d’infinitésimales particules gravitant les unes avec les autres. Aucune conscience soit-disante psychique n’émane de ce foisonnement moléculaire. Toutefois cette matière dite inerte ne l'est pas tant que ça. Les atomes ou vies aveugles qui la constituent sont aussi imprégnés du feu primordial. Elle paraît fixe ou inerte qu'avec l'échelle de temps limitée de l'Homme. Elle ne l'est plus quand on observe sur des périodes géologiques. A cette échelle plus appropriée, on voit les roches et les cristaux se former et se déplacer, les continents eux-mêmes se transformer.


Les molécules d’une matière inerte gravitent sans expansion conservant toujours leur même volume sauf bien sûr dans le cosmos où selon une dernière étude au moyen d’un télescope de la NASA. Ces conclusions se fondent sur l'observation de l'énergie sombre à l'aide du télescope spatial à rayons-X Chandra, ont expliqué les auteurs des travaux réunis à Washington pour une conférence de presse au siège de la Nasa. Ce qui ressort d’intéressant c’est que l’astrophysicien Steve Allen, astrophysicien de l’Institut d’astronomie de Cambridge estime que l'Univers accélère vraiment, « c'est une confirmation directe qui a d'importantes implications pour l'avenir de notre Univers», assure ce scientifique qui a dirigé les travaux. «L'énergie sombre pousse (l'Univers) vers l'extérieur et accélère son expansion», a-t-il ajouté.
Cependant Les chercheurs ignorent toujours la composition exacte de cette énergie. Mais ils estiment que sa densité détermine le rythme de l'expansion de l'Univers. Cette force invisible insondable est décrite dans le Livre d’Urantia comme un phénomène non spirituel, Dieu est énergie. Cette affirmation d’un fait physique est basée sur la vérité incompréhensible que la Source-Centre Première est la cause primordiale de tous les phénomènes physique universels. Selon la science contemporaine «L'expansion de l'Univers s'accélère et la question est maintenant de comprendre pourquoi», a commenté Paul Hertz, chercheur de la Nasa. Certes le psychisme cosmique nommé Dieu par les religions est encore inaccessible aux scientifiques. Mais l’avancée de la science contemporaine lève tranquillement le voile de l’Ombre pour projeter un regard neuf sur ces forces qui jadis intriguaient ou terrorisaient l’Humanité. Alors selon l'approche déjà proposée plus haut, c'est le principe de Vie lui-même qui est associé au mouvement d'expansion ou de poussée en avant. La vie se trouve avant tout en essence sur les plans subtils et notamment l'éthérique. Ce sont l'éther et le principe de vie que les scientifiques traduisent en matière et énergie sombres qu'ils ne savent ou veulent pas encore détecter, sauf indirectement par le biais des effets.



MATIÈRE ASTRALE

La matière astrale est formée par des accumulations mémorielles forgées des .événements passés liés à l’expérience planétaire des humains. Cette densification s’amplifie et se nourrit des émotions humaines retransmises par un mécanisme temporel de réincarnations successives de l’âme aussi connues par les Traditions ésotériques sous l’appellation de métempsychose ou transmigrations de l’âme. La matière astrale bien que formée spécifiquement de formes-pensées contribue au développement de la pensée humaine. Ce plan d’énergie composé du bas et du haut astral imprègne l’Humain luciférien d’un parfum de la vie dont l’odeur le mènera vers des sphères de la plénitude ou des abysses touffus de la tentation. Dans la matière astrale l’Humain luciférien est dominé sur le plan de l’âme et sans identité propre. Il se justifie même dans sa médiocrité et sa dépendance au prix d’une destruction d’un lien avec son double éthérique donc son Esprit personnifié. L’Humain divin qu’il soit hommes ou femmes est aussi manipulé par la matière astrale mais en n’est pas conditionné ou surtout en n’est pas dominé psychiquement. Car la manipulation est omniprésente, elle remue, bouge et œuvre dans la construction et la destruction des formes engendrées. L’Humain divin conscient psychiquement de la manipulation n’en sera pas dominé au contraire sera dominant exerçant une créativité plus libre dans son Esprit. Dans une continuité du cheminement évolutif l’Humain doit se différencier entre le brut et le subtil tout comme à l’origine Lux s’est transmuté et non révolté dans le cadre de sa réalité psychique non manifestée. La matière astrale est pour l’Humain la première étape décisive de sa conscience égotique à franchir pour se transmuter ou se fragmenter par molécules dans les nébuleux aires des corridors de la réincarnation. Plus que l’Humain se soudera avec son Esprit, plus que ses molécules psychiques graviteront à une vitesse plus rapide éliminant ainsi les mémoires nocives à son développement évolutif. La Lumière dans l’Humain est toujours proportionnelle à sa capacité vibratoire d’équilibrer son trafic moléculaire et d’acquérir dès lors l’autonomie de son Esprit face aux mémoires engendrées par les expériences de son vécu ou des trames karmiques non complétées au fil de ses vies antérieures. La matière astrale est ce carrefour divinement stratégique pour que l’Humain s’individualise psychiquement ou se disperse par molécules dans les conglomérats des âmes disséminées. Il accèdera à son individualité dans l’Esprit et non dans l’individualisme de son égo à une identité spécifique tissé par sa lucidité et son discernement entre la différence des manipulations de son âme ou de son Esprit.

Lorsque Lux est devenu une réalité spécifique cosmiquement manifestée il engendra toutes ces mécaniques mémorielles qui neutralisa le pouvoir régénérateur de sa Lumière. Tout son système moléculaire s’altéra par le truchement dans une opacité grandissante et il devint de plus en plus attiré par une nouvelle sphère gravitationnelle que les Cathares interprétaient comme étant Satan. Pour bien comprendre la relation étroite entre l’astral et l’Humain, l'astral est le plan sur lequel sont créées les émotions, tentations et désirs, manifestés ensuite sur le plan physique par le biais du véhicule astral de l'Homme. Sur ce plan, se trouvent la totalité des formes-pensées émotionnelles issues des divers désirs, craintes et émotions des hommes engendrées par les situations concrètes. Il y a donc un aller-retour permanent entre le domaine physique et concret et l'astral : événement ou situation concrète stimulant une émotion ou un désir, genèse de cette émotion sur le plan astral, et finalement son ressenti dans le corps de chair, à travers le corps astral. D'un autre point de vue, le corps astral et le physique étant imbriqués (avec le véhicule éthérique servant d'agent de liaison et de support vital), l'homme vit et expérimente simultanément sur les deux plans, mais il ne perçoit généralement l'univers émotionnel que dans le monde physique, exception faite du cas particulier des rêves. Il ne capte généralement pas directement les formes-pensées et entités présentes sur le plan astral, mais ne fait que les ressentir dans son corps de manifestation via son corps astral. S'il les captait directement, il verrait alors les entités notamment reptiliennes qui peuplent ce plan dans sa partie inférieure. En raison de leurs vibrations relativement basses, les Reptiliens n'ont pas accès à la partie élevée ou éthérée de l'astral.

Les Reptiliens ont indifféremment accès consciemment aux parties inférieures des trois plans de la forme (physique, astral et mental) et peuvent adapter leurs vibrations pour passer de l'un à l'autre, un peu à la manière d'un poste de radio dont on ajuste la fréquence pour capter telle ou telle station. Ils maîtrisent généralement mieux que les hommes la substance de la partie inférieure de chacun de ces plans, spécialement sur le plan physique où ils ont un niveau technologique et de connaissances magiques bien supérieur. Les généraux Reptiliens sont bien évidemment les Reptiliens les plus habiles. Ceux qui ont abusé et abusent encore de leur liberté pour asservir l'humanité sont passés maîtres dans la manipulation de l'espèce humaine depuis le plan des pensées et celui des émotions. Et leur pouvoir est d'autant plus fort que les êtres humains continuent à ignorer la réalité de ces entités. Pourtant, elles se sont présentées, à travers l'histoire et dans la plupart des civilisations, comme les dieux serpents ou dragons. De ce point de vue, Satan peut être vu soit comme le leader des généraux Reptiliens négatifs, soit comme la somme des Reptiliens qui asservissent l'humanité, voire comme n'importe quelles des puissances reptiliennes asservissantes.



Comment Lucifer est-il devenu Satan ?

Lucifer n'a jamais été Satan, il est son fils.

Non ! Lucifer était l'ange de Lumière, et en devenant le Prince des Ténèbres il est devenu Satan.

Comme les forces reptiliennes ou draconiennes et le plan astral ont beau jeu d'inverser généralement les choses pour mieux tromper l'humanité, la réalité n'est certainement ni l'un ni l'autre. Mais Satan est alors tout au plus fils de Lucifer. Satan est issu de Sanat Kumara, mais pas par la chair, juste par le fait qu'il s'est désolidarisé de Lucifer. Lucifer apporte la liberté aux hommes alors que Satan les enchaîne. Satan a ensuite fait croire qu'il était Lucifer ou son égal, mais il ne l'est pas. Lucifer est prince héritier légitime de la Terre. Satan ne pourra jamais prétendre à cela. Cependant, notre planète est d'une certaine manière actuellement en guerre entre les forces sataniques et Lucifer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lucifercosmique.forumactif.org
Sergio
Admin
avatar

Messages : 775
Date d'inscription : 05/10/2008

MessageSujet: CHAPITRE 3 SUITE 3   Jeu 9 Oct - 5:22

Après la scission de l’Univers intemporel et fusionné par l’Energie de l’Amour, l’Humain cherchera lui aussi sa contrepartie cosmique, le pourquoi mystérieux de cette séparation du Feu originel intoxiquant sa Conscience de croyances et de soumission spirituelles. La réponse viendra encore comme au tout début de l’Univers non différencié, mais savamment orchestré par le Principe de l’Amour détenu par la femme. Par celle-ci arrivera la dernière transformation alchimique de l’Humain ce qui n'est d'ailleurs pas le fruit d’une fatalité accidentelle mais plutôt de conséquences harmonieuses d’influx diaphanes composant des nouvelles contingences moléculaires.

En soi le corps de la femme, cet auguste synthèse de l’Amour manifesté et divinement mûrie pour une telle métamorphose se différenciera de l’état rustique de la vertu masculine. Mère couveuse du mental observateur sinon de cette conscience globale en expression d’unicité, la femme portera dans sa solitude karmique le silence meurtri de sa malencontreuse différence.
Car l’égo luciférien celui de l’homme ce conquérant-guerrier, ce bâtisseur héroïque de l’Humanité s’ennoblira de son savoir issu du Mensonge cosmique et pratiquera outrageusement la domination annoncée sur la femme. Par son rôle obscur de Gardienne du seuil, la femme sera moins influencée par le mental brut dénué de sentiments profonds. Son âme hébergera le courageux Messager du coeur et surtout la mise en action de l’Amour, ce précieux fluide d’unicité scindant entre elles les innombrables dimensions psychiques étrangères les unes aux autres.


LE SACRIFICE LUCIFÉRIEN


Lorsque Lucis fit éclater la bulle de verre des Divins intemporels par une transmission de la Lumière projetée différenciant ainsi la Création de son Créateur, il se sacrifia involontairement faut-il le préciser. L’Humain divin quittait le néant de sa non existence et l’Humain luciférien se densifiait dans cette existence manifestée. Seulement l’Humain lui-même possédait la clé pour ouvrir la voie d’un matérialisme divin comme le disait Mirra, mieux connue sous le pseudo de Douce Mère, la compagne de Sri Aurobindo. Un jour alors qu’un enfant lui demanda comment il se faisait que telle couleur absorbait telle couleur du spectre, qui nous la faisait paraître rouge ou jaune ou blanche, tandis qu’elle rejetait les autres. Elle a répondu à sa manière inattendue : Les savants disent que c’est la composition de ses atomes, mais je dis que c’est la nature de son aspiration. C’est le mouvement vrai du monde.

Tout s’aspire et tout respire dans ce mystérieux ballet cosmique sans chef d’orchestre ou sous la direction d’un chef sans ses partitions musicales? L’Humain divin doit maîtriser la transcendance de l’Esprit en lui pour reconnaître la Source de sa Lumière. L’Humain luciférien doit reconnaître en lui l’inertie massive de son égo nuisible qui neutralise la cristallisation de son âme. La cristallisation étant ce mouvement naturel du flux atomique de la Conscience universelle qui imprime le noyau central de l’âme de sa pureté avec sa fusion dans l’Esprit. On peut voir le ballet cosmique comme ayant été programmé au départ. Maintenant, il se joue tout seul, suivant la programmation inscrite dans la Matrice et jusque dans le niveau cellulaire des hommes.

Le sacrifice luciférien ou cette division moléculaire scindant cet immense subconscient psychique provoqua la naissance du souffle divin consolidant l’infinité avec ses propriétés réflectives. Ces propriétés moléculaires suffisamment différenciées a permis à l’Intelligence cosmique de s’identifier au travers sa résonance universelle. Dans le chapitre 17 sur les Dragons de la Sagesse j’explique plus précisément ce phénomène de l’écho systémique portant sur l’Energie de la Source ainsi retransmise jusque dans l’Esprit humain.

Le sacrifice luciférien se démystifie en soi par l’identification de Celui qui ouvrit la Voie pour les capteurs des faisceaux lumineux en permettant à l’acteur et l’observateur de différencier leur propre nature moléculaire si distinctive soit-elle. C’était en soi la toute première expérience du non-retour dans les mêmes conditions qu’au départ. La Vie prenait dorénavant un sens qu’elle n’avait jamais su mais que désormais qu’elle découvrirait durant le parcours de sa transformation psychique. Semblable à l’enfant contemplatif et pur dans l’Esprit, Lucis ouvrit la Voie pour l’Humain de la conversion divine. Un peu comme ce héros de guerre laissant tout derrière lui pour aller sauver ses frères d’armes dans le feu de l’action et ne plus jamais revenir, Lucis a accomplit cette Mission cosmique qui était sienne. Contrairement à notre dimension réfléchie dans laquelle on peut se souvenir et se repositionner à partir d’un changement d’orientation, il n’existe pas dans les Univers psychiques de tels mécanismes d’auto réflexion. Toutes énergies issues du plan Dynamique se transfèrent et se transmutent instantanément dans un mouvement permanent lors de leur mouvement d’expansion que ce soit vers le haut subtil ou vers le bas densifié. Sauf que l’énergie indifférenciée née de l’action luciférienne devenue altérée crée des modes de conscience tout à fait absolus d’où l’impossibilité psychique de se rétracter comme le fait actuellement la Conscience réfléchie de l’égo dans l’âme humaine. Ces forces psychiques sont un mouvement de Conscience intelligente donc créative dont les molécules se fusionnent infiniment entre elles. Elles obéissent aux lois de densification que ce soit sur le plan de la matière, astral, vital et mental que nous découvrirons plus loin dans ce chapitre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lucifercosmique.forumactif.org
Sergio
Admin
avatar

Messages : 775
Date d'inscription : 05/10/2008

MessageSujet: CHAPITRE 3 SUITE 2   Jeu 9 Oct - 5:22

LES MOLÉCULES D’AMOUR


Certes l’Intentionnalité devait naître, configurer un nouveau paradigme universel ouvrant une brèche dans ce Néant à la fois latent et de feu ardent. Les plus érudits diront que tout était déjà arrangé avec le gars des vues, que l’événement luciférien était déjà su et connu. Que les Dieux intemporels ces nobles êtres célestes tressaillant dans leur impétueuse luxure ignoraient le mode d’emploi de la noce alchimique transmutant le brut en subtil. Tout comme l’est aussi ce lien gracieux entre l’Esprit et l’âme et cette apothéotique finesse entre l’homme et la femme.
Cette fracture lumineuse se métamorphosant en une identité conscientisée ne pouvait se réaliser que par un seul principe rassembleur de toutes ces molécules frétillantes. Ce principe unique qu’est l’Amour cette vibration capable de fusionner par son champ d’attraction toutes ces molécules affranchies d’un Néant dynamique devenu singulièrement statique. Sur le plan psychique la force Luciférienne ralentissait ce mouvement dynamique ne renfermant que froideur sidérale et vide crépusculaire. Le faux mythe de La Rébellion luciférienne s’explique par l’ignorance humaine des paradoxes cosmiques. Car les paradoxes ne sont-il par ces porteurs d’un contagieux réalisme enchaînant la volonté vers une attraction irrévocable? Le paradoxe est ce goût inné de l’aventure, de la découverte des profondeurs abyssales et mystérieuses d’une évidence sournoisement tronquée. La pensée cette grotte des fantasmes reclus qu’ils soient d’une divin maquillage ou d’un sombre hasard dirigent les molécules d’amour vers les coïncidences clandestines de notre propre délinquance égotique. Affluant, dérivant, soumis par des forces opposées, l’Humain s’embrase d’une passion fiévreuse où sème la décence impersonnelle dans le mouvement initiatique de sa conscience expérimentale. Dans l’homme le désir insatiable lire incontrôlable de fusionner sa contrepartie détachée depuis la nuit des temps. Car c’est bien dans ce début nocturne non pas d’origine ténébreuse mais voilé à la Lumière de l’Esprit que l’Humain doit comprendre tous les mystères de sa réalité multidimensionnelle. Autant dans un égo humain menotté par ses craintes, et son orgueil, l’Amour ne peut nouer correctement les âmes entre elles et se libérer de leur prison intérieure qu’est le damné grabat karmique.

Ce besoin inné de trouver la fusion entre homme et femme vient de la séparation des âmes issues d'un même fragment de l'Esprit appelé ésotériquement Monade. Deux âmes issues d'une même monade peuvent vivre sur deux planètes distinctes, et c'est même probablement la règle, car une rencontre prématurée de telles âmes jumelles serait cataclysmique, étant donné le phénomène de résonance impliqué. De telles âmes sont à l'unisson, en parfaite communion de conscience. Quand elles se rencontrent, elles entrent en résonance, au sens physique du terme, les vibrations de l'un étant exactement au même rythme que celle de l'autre, et les deux se renforçant mutuellement. Sur Terre, si un objet matériel est soumis à une résonance trop forte, il se brise. C'est le cas notamment d'un verre de cristal mis en résonance par la voix de certaines chanteuses. Entre deux âmes jumelles, si elles se rencontraient avant d'être presque prêtes pour la fusion finale avec leur monade, elles ne seraient pas suffisamment résistantes pour ne pas se trouver brisées, anéanties par le phénomène de résonance. La recherche d'une âme jumelle est pour les êtres humains un besoin qui remonte aussi loin que l'apparition des âmes dans une vague de vie manifestée. Inconsciemment, ils cherchent à retrouver une intégrité perdue qui ne pourra se réaliser pleinement qu'au moment de la fusion entre les âmes et la monade. Sur les plans denses, ce besoin sera renforcé par l'attrait pour le sexe opposé que l'on voit comme une matérialisation de la coupure subtile et de la moitié manquante.

Carl Gustav Jung écrivait dans Mysterium Conjunctionis: Les facteurs qui se combinent dans « la conjonction » sont conçus comme des contraires qui, ou bien s’affrontent d’une manière hostile, ou bien s’attirent par amour. Quel est le fil conducteur du conflit, de la haine transmise par cette espèce de sociologie tribale exportée des cerveaux primates de la préhistoire. La convoitise puis la domination par un pouvoir totalitaire sans oppositions gênantes qui nuiraient au dictateur de conscience. Pourquoi Lucis a existé, sinon pour que les contraires s’attirent, s’explorent et fusionnent dans cette immensité cosmique qu’est la pénétration embrasée de la Lumière dans une densité coulée de marbre. Entre le Feu des Cieux et cette Gaïa indifférente, un fougueux cyclone déracinera les racines enfouies des cœurs silenCieux. Oui ce silence des Cieux brisé mais non violé par l’avènement triomphateur de ce Moi cosmique qu’a été Lucis dans toute sa splendeur archangélique.
Le célèbre alchimiste George Ripley ajouta que la conjonction est la combinaison de propriétés séparées ou une identification des principes. D’où l’Oeuvre alchimique luciférienne qui n’était point rebelle mais bien complémentaire dans cette divine communion des particules fourmillantes.
Sachons bien que si l’Univers n'était que statique, l'évolution n'existerait pas. S'il n'était que dynamique il serait sans contrôle, sans ordre établi, un Univers anarchique parce que sans gouvernail. En fait le mythe luciférien a défié et vaincu l’anarchie des Dieux conspirateurs. Ces Dieux usurpateurs, porteurs non pas de la Lumière mais fossoyeurs de la Vérité par le Mensonge cosmique. Ces faux dieux qui s'incarnent ou se manifestent sous forme de Reptiliens de divers ordres et diverses apparences, êtres froids et manipulateurs tantôt serpents, lézards ou dragons, qui s'immiscent dans les affaires humaines de la même manière qu'un cow-boy s'occupe de son troupeau : pour le contrôler afin d'en tirer ensuite la meilleure nourriture.

En fait comme dans tout l’univers, tout est parfaitement synchronisé et minutieusement révélé. Sur le plan de l’égo il devient impossible de comprendre toutes les structures sans fin de la Création diffuse. Ce qui se manifeste n'est ni Vérité, ni Mensonge mais simplement de l’Energie permanente.
Par contre, sans ce Cristal de l’âme aucune force extra psychique ne peut se densifier dans ses molécules et se transfigurer en être divins matérialisés. Lucifer dans sa rébellion mythique avait réussi à devenir le premier Archange de Lumière pouvant s’incarner dans la matière et conserver intact son statut divin. Ses molécules densifiées focalisées devenues deux états séparés (âme-Esprit) faisaient de lui un Etre Intemporel divinement intégré. Il avait brisé la glace des mondes abstraits pour créer ce trait d’union nécessaire afin de permettre à l’Humain d’être ce Terrien Céleste. Le processus est complexe car l’intégration de la parcelle divine de l’âme par Lucis a entraîné un bouleversement moléculaire encore jamais conçu dans les mondes abstraits. Jusqu’au niveau même de l’atome qui est une manifestation concrète du Fluide Universel, ce germe originel de l’Esprit se transmutant comme jamais plus il ne pourra se renouveler. La rébellion luciférienne a forcé l’énergie indifférenciée à conjuguer une nouvelle puissance d’attraction entre ses molécules qui se nommera plus tard ce fameux Principe de l’Amour inconditionnel. Les Divins intemporels sont ceux qui n’existent pas et qui n’existeront jamais dans une existence densifiée par le temps et l’espace parce qu’ils sont justement d’une nature intemporelle, mais par Lucifer émergera l’intemporalité dévoilée de l’existence. Les Divins intemporels sont l’infinité la permanence tout comme les univers le sont tous dans leurs dimensions respectives. Dans ces univers multidimensionnels les molécules se créent et se prolifèrent instantanément soit dans une énergie extrêmement subtile jusqu’en dans des corps organiques vivants. En même temps que les Divins intemporels sommeillaient dans leur Néant, la Terre tremblaient déjà sous les pas lourds des gigantesques brontosaures de la préhistoire. La densité et la subtilité se mixaient parallèlement sans jamais se reconnaître dans l’Esprit Créateur qui émanait d’une seule et même origine celle du Fluide universel. Le lien entre Un-Néant-Tout hors espace-temps et Matrice quasi éternelle et infinie peut se faire en concevant que le Un-Néant-Tout crée la Matrice en permanence, du point de vue du temps dans cette dernière. Mais du point de vue du Un-Néant-Tout, ceci n'a aucune durée, cette notion n'ayant aucun sens hors espace-temps. Dans sa réalité unique, nulle et infiniment potentielle, le Un-Néant-Tout vit comme dans un éternel présent, sans passé, ni avenir. Et d'ailleurs, un moyen pour un être conscient de se connecter à l'esprit est de vivre dans l'instant, centré sur le ici et maintenant, même si la mémoire du passé et l'imagination ou la planification d'un avenir peuvent avoir lieu.

Quelque chose que l’Humain ne pouvait concevoir mais qui plus tard dans son êtreté égotique observera et en étudiera la science. Cet univers toujours en mouvement, impossible à saisir et à comprendre pourtant quelque part craqua de toutes ses fondations lorsque Lucis le Porteur de Lumière décida d’incarner l’âme- Matrice dans le monde matériel. C’était aussi le début de la fin pour l’Archange le plus intelligent de son rang. A ce moment là les Univers abstraits se révélèrent, s’enchevêtrèrent en associant entre elles les molécules scintillantes de la Lumière pénétrante. L’Ombre du Néant abstrait se dissipait sous le phare dérangeant du Porteur de Lumière. Ici une réelle Volonté psychique naissait d’entre les Univers abstraits, celle de créer à leur image et à leur ressemblance. Les molécules s’agençaient donc dans ce mouvement distinct des références manifestées de la Source infinie et dans un même temps naissait ce contact fluidique entre la matière inerte psychiquement et du Néant prisonnier de son vide abstrait. Cette reconnaissance psychique nommée plus tard le principe de l’Amour s’amplifiait, unissait les paradoxes cosmiques dans leurs complémentarités nébuleuses et semait la graine d’un nouveau prototype moléculaire : l’Humain, issu du troisième volet de la Trinité créatrice appelée l’Intelligence. Les minéraux, végétaux et animaux participent aussi de la manifestation de la vie intelligente dans la Matrice. Cependant, ils marquent chacun une étape du processus de maturation de la conscience et notamment les animaux représentent celle d'une conscience physique, vitale et émotionnelle fonctionnant encore de manière collective. L'étape de l'homme marque l'individualisation de la conscience grâce à l'apparition de la nature mentale et du libre arbitre qui en est une conséquence directe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lucifercosmique.forumactif.org
Sergio
Admin
avatar

Messages : 775
Date d'inscription : 05/10/2008

MessageSujet: CHAPITRE 3 SUITE 1   Jeu 9 Oct - 5:20

Dans une densification moléculaire de la matière les particules obéissent aux mêmes lois systémiques que les Intelligences du plan intemporel. Car dans les deux cas il n’existe aucune définition de la Conscience manifestée dans l’essence même de son orientation psychique. Certes l’intentionnalité identifiée symboliquement à la Rébellion luciférienne se distingue par le mode de la pensée réfléchie (l’égo) le sens vital d’une coordination moléculaire. Cette coordination moléculaire s’inscrit dès lors comme un catalyseur d’énergies créatrices développant le processus régénérateur de la Création simultanée. Ces mots Lucis Porteur de Lumière évoque invariablement le rôle déterminant de l’Archange dans ce jeu psychique des Univers en expansion. Le flambeau lumineux d’une Conscience libérée ne pouvait se porter seul sans le concours d’un être affranchi et dominateur qu’était Lux. La Lumière émanant des Cieux intemporels ne pouvait s’auto-définir ni s’auto-proclamer que par une métamorphose moléculaire tout à fait humaine dans son divin devenir. Mais qui a découvert le processus luciférien, qui a été témoin vivant de cette naissance d’une humanité visible et pensante? L’âme cet immense entrepôt d’archives, ce cordon d’or dont les règles fixées par l’Esprit structure les tangentes irréversibles de l’évolution humaine sur la Terre. Par l’âme, l’Humain aimera, tuera et se vengera parce qu’il aura été soumis au Mensonge cosmique. Une clé fondamentale qui a permis à Lucis de reconnaître la Création et surtout se reconnaître en elle. Mais un piège sournois pour l’égo cet héritier luciférien devenu ignorant et un simple badaud contemplatif d’une réalité qui lui échappe complètement. L’Humain aura eu un lourd prix à payer afin de reconquérir son état originel car il sera toujours déchiré entre son statut diablement cosmique et sa luxuriante nature divine. Pourtant jamais l’Humain ne pourra revenir à son état originel à cause de ses pensées et de ses mémoires subjectives. Face à la conscience luciférienne imprégnée dans son âme, l’Humain doit faire le choix d’une solitude de l’Esprit en lui. Seule ressource indomptable échappant à toutes dominations des forces de l’univers, l’Esprit tuera dans l’Humain son germe luciférien et cela jusqu’à la purification complète du noyau central de l’âme qu’est le Cristal. On peut aussi voir sous l'angle de l'âme ayant obtenu une expression parfaite dans la Matrice pour alors illuminer l'Esprit, lui faire prendre conscience de lui-même. L'âme, image parfaite de l'Esprit dans le miroir matriciel illumine Lucifer.

Par ce cristal éclairé l’Humain pourra s’instruire, étudier, chercher, explorer tout les modes révélées de la Conscience universelle par laquelle l’homme et la femme unifiés seront les Nouveaux Porteurs de Lumière.

La fusion homme-femme produit le fils qui illumine alors ses parents. Si Lucis est illuminé, la Matrice l'est aussi. Et les nouveaux projecteurs de lumière deviennent bien l'homme et la femme réunis. Homme+Femme=Fils=Lumière manifestée.

LE VIDE INTEMPOREL versus LE PLEIN SATANÉEN

Au-delà du connu révélé, des archétypes fossilisés dans la mémoire humaine où l’ordre et la définition n’existent tout simplement pas dans le sens cartésien du terme, l’univers intemporel est un feu dévorant continuellement en expansion. Une masse d’énergie hors du commun que l’hyper science nomme la mécanique quantique.
La mécanique quantique est une véritable mine de paradoxes : électrons qui communiquent entre eux plus rapidement qu'à la sacro-sainte vitesse de la lumière, ces particules qui remontent le temps, ces photons qui semblent avoir une mémoire et ainsi de suite. Mais quel rapport y a-t-il avec une quelconque conscience cosmique?
Selon l’hyper science La Conscience apparaît donc au départ comme une négation du néant dont elle est pourtant le moyen, et cela a pour conséquence deux choses principalement : tout d'abord le refus de se comprendre soi-même, refus qui prend la forme d'un freinage à l'évolution vers l'infini, et d'une interdiction de penser au néant mot auquel on préfère généralement substituer Dieu-but inaccessible de l'être, ou infini indifférencié ou non-manifesté, ou encore "plénitude infinie" ou paix absolue. En vérité, qui dit paix absolue" ou non manifestation ou conscience ou amour infini, dit néant Car de deux choses l'une : ou bien il y a conscience, c'est-à-dire dualité, et par suite manifestation, et alors il n'y a pas néant, ou bien il y a unité infinie, mais alors il ne peut plus y avoir conscience puisque la conscience est dualité moi/non-moi (univers). L'unité, ou amour absolu, c'est donc la non conscience. C'est le néant. Cela peut choquer l'égo. Car l’égo est frustré de ne point comprendre, il n’aime pas être dépassé par les événements préférant de loin une simplicité tout à faite fast food qui se mange rapidement et qu s’oublie tout aussi facilement. D'où l'idée déjà exposée du Un-Néant-Tout concepteur et créateur de la Matrice dans laquelle nous semblons pour l'instant enfermés.

Mais l’égo pourtant est ce catalyseur, ce nombril cosmique qui fait référence même à cette fenêtre de l’Esprit au travers du Néant insondable. Dans ce cadre d’intempolarité non manifestée aucune direction précise dans lequel même le mysticisme Cathare rejoint cette fine pointe de l’hyper science qui démontre que rien ne se dégage d’intentionnel. Que ce soit l’infinité du vide intemporel jusqu’à la densité moléculaire la plus massive, l’Esprit est présent mais ne peut se référer à aucune Conscience d’êtreté. En fait dans des termes accessibles je dirais qu’il est nécessaire que le meneur du Jeu dirige les manettes de la foire cosmique en pleine expansion. Car le principe de l’Amour se consolide dans l’unicité des formes mais surtout par ce signal lumineux retransmis au travers des molécules imbibées de la Lumière pénétrante. Le cosmos restera en expansion tant que l'électricité, feu ou principe de Vie l'en imprègnera. Mais à partir du moment où l'Esprit s'abstraira de la Matrice, où la vie illuminée par la conscience se retirera de la matière, nous aurons le mouvement inverse, vers ce que la cosmologie envisage comme le Big crunch, le grand écrasement ou effondrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lucifercosmique.forumactif.org
Sergio
Admin
avatar

Messages : 775
Date d'inscription : 05/10/2008

MessageSujet: CHAPITRE 3: HUMAIN DIVIN HUMAIN LUCIFÉRIEN   Jeu 9 Oct - 5:18

CHAPITRE 3
HUMAIN DIVIN – HUMAIN LUCIFÉRIEN

L’ENTRÉE LUCIFÉRIENNE
L’AME DU MONDE INCARNÉE

L’univers psychique se compose d’univers jugés abstraits parce qu’ils sont des mondes sans formes précises dont leur nature surréaliste ne s’apparente pas particulièrement à une forme rationnelle de notre pensée conventionnelle. Doit-on conclure alors que la pensée doit obligatoirement passer par un courant idéologique? Dans l’Histoire de l’humanité lors du Vingtième siècle les idéologies ont dominé les courants de pensée dans un processus du développement politique des nations. Dans les années suivant la Première Guerre Mondiale, le fascisme fut instauré en Italie sous Mussolini entre 1922 jusqu’en 1945. L’idéologie fasciste italienne tire son nom de l’autorité sous la Rome antique adopté par Mussolini, le faisceau. Une autre idéologie totalitaire fut le nazisme dérivé Nazionalsozialistische Deutsche Arbeiter Partei, nom du parti créé par Hitler. Fascisme et nazisme naissent dans un climat d’instabilité politique qui règne en Europe dans l’entre-deux-guerres. Les doctrines fascistes et nazies n’ont pas la cohérence idéologique du marxisme. Mais leurs partisans n’en croient pas moins en l’instauration d’un état fort autoritaire et nationaliste, dirigé par un leader charismatique. Cet être unique aux pouvoirs transcendants différence nettement l’essence de la manipulation de masse. Que ce soit le fascisme, le nazisme, le capitalisme, le communisme, l’islamisme radical, le féminisme ou le cartésianisme, la pensée est ce véhicule d’assimilation tout désignée. On peut voir les idéaux comme la descente d'une thématique sur le plan émotionnel ou astral, là où elle se colore d'émotions et peut alors engendrer de puissants égrégores astro-mentaux susceptibles de manipuler la masse. Les entités reptiliennes, les pseudo-dieux conspirateurs de l'Antiquité, se servent d'égrégores pour asservir l'humanité. Car les "formes-pensées" et formes émotionnelles fabriquées par les hommes (ou par les reptiliens) sur les plans subtils possèdent la caractéristique, semble-t-il, d'acquérir rapidement de l'autonomie et d'attirer le mental et l'émotionnel des gens pour être nourries afin de pouvoir croître ou au moins survivre. Peut-on déduire que la pensée est un phénomène très fluidique guidé par des intentions floues ou détaillées supposant dans le temps une concrétisation globale? Le caractère plus ou moins aléatoire ou chaotique des pensées, ou bien à l'inverse plus ou moins bien précis et dirigé dépend du degré de maîtrise de l'individu sur son propre mental et donc de l'efficacité de cet "outil". Un mental efficace permet la visualisation détaillée et précise des pensées plus ou moins complexes, ainsi que la formulation de concepts abstraits. Un mental encore peu entraîné ne permettra guère la visualisation d'autres choses que d'images mentales simples ou floues et peu de capacités d'abstraction philosophique ou métaphysique, par exemple.

De manière subtile, les pensées, selon l'énergie déployée à les construire ou à les entretenir, finissent toujours par devenir créatrices de phénomènes, d'événements ou d'objets concrets. Le processus créateur, aussi bien chez les artistes, que les hommes politiques visionnaires ou encore des inventeurs, par exemple : Cà part du plan mental avec une idée formulée, puis descend sur le plan astral où elle se colore des désirs de la voir incarnée sous telle ou telle forme, puis sur le plan éthérique où elle prélève la vitalité du créateur et finalement sur le plan physique où l'énergie vitale déployée permet la matérialisation de l'idée. De manière générale, toute pensée émise produit des effets sur les plans moins subtils (astral, éthérique et physique). Les pensées négatives produiront maladies, accidents ou événements négatifs. Les pensées positives contribueront à l'amélioration de la santé et produiront des événements plus positifs.

L’Humain ce Porteur privilégié de cette essence vitale nouant l’âme et l’Esprit, ne doit pas être l’esclave pris au dépourvu dans ce jeu nominal muté par des forces qui composent à la fois son origine et sa finalité. Il doit recenser psychiquement les attributs sensibles de sa conscience créative et non se perdre dans les catacombes poussiéreuses de sa nature luciférienne. Indépendamment de l’errance mystique qui attribue à Lucifer une rébellion guerroyante qui a projeté l’Humain dans une sorte d’amnésie psychique, l’égo fait partie intégrale de la Source. L’Humain n’a rien perdu de cette conscience vibratoire celle qui le rend unique et Créateur désignant toute la suprématie différenciée de la Divinité abstraite. Dans cette métamorphose moléculaire qu’est le Grand Œuvre, l’Humain divin doit transmuter et non éliminer l’Humain luciférien en lui. Tout comme l’automobile a besoin de l’essence, ces deux états psychiques d’un semblant spirituellement irréconciliables doivent s’unir dans une résonance commune. L’énergie indifférenciée est le moteur, la réflexion est l’utilisateur qui conduira l’ensemble sur la route de l’expansion vers de nouveaux états progressifs de conscience ajustés. Ce jeu de psychisme cosmique de réciprocité entre des forces contraires équilibre le chaos qui empêche l’éclatement de tout systèmes conducteurs. Que ce soit les planètes, les étoiles, les galaxies, les constellations toutes manifestations visibles sont soudées par une inépuisable force d’attraction. Lucifer fut chassé des Cieux parce qu’il s’autorisait psychiquement dans sa différence se prévalant d’un individualisme provocateur face aux Forces de la Lumière. L’intransigeance des forces de la Lumière conditionnait cette Volonté résurgente de fractionner le Pouvoir cosmique en milliards de molécules différenciées séparant les Ténèbres de leur obscurité intemporelle.

En reprenant l'idée d'un Lucifer cosmique étant Dieu dans la Matrice et les correspondances déjà indiquées à partir de là, on établit que :
Lucifer est lié à l'énergie électrique et au feu, potentiellement destructeur aussi bien que l'ultime animateur de la matière, le pourvoyeur de vie. Il peut apporter la vie comme le chaos qui désorganise la matière. Concrètement, les mêmes énergies produisent la vie stellaire et galactique d'un côté, et l'explosion d'étoiles massives en supernova de l'autre. L'électricité produit aussi bien la lumière que la mort par électrocution. L'aspect vie est un mouvement continu d'expansion, de poussée en avant, mais quand celui-ci est trop rapide par rapport à l'inertie de la matière, il y a destruction.

La Matrice est liée à l'énergie gravitationnelle. Celle-ci est responsable de la forme sphérique des planètes et étoiles. Si cette énergie était seule, la tendance gravitationnelle de la matière la ferait s'effondrer sur elle-même et retourner au Néant (comme la science l'envisage avec la théorie des trous noirs).
Le facteur équilibrant entre le mouvement d'expansion luciférienne et de contraction matricielle, est donné par le Fils et la loi associée d'attraction et de répulsion. L'énergie liée est le magnétisme, tour à tour attracteur et répulsif, selon la mise en relation des pôles magnétiques. La fin de la Matrice sera marquée par le retour du fils au père avec l'électromagnétisme seul et donc la lumière produite partout dans l'univers. Ensuite, celle-ci se retirera et la Matrice sans vie s'effondrera pour retourner au Néant. Au niveau microcosmique humain, l'événement est similaire lorsque l'âme fusionne avec l'esprit pour produire le corps de lumière de l'individu, puis lorsque ce dernier se retire définitivement sur les plans subtils.


Dernière édition par Ghabriel le Jeu 9 Oct - 5:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lucifercosmique.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CHAPITRE 3: HUMAIN DIVIN HUMAIN LUCIFÉRIEN   

Revenir en haut Aller en bas
 
CHAPITRE 3: HUMAIN DIVIN HUMAIN LUCIFÉRIEN
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [6e] Le monstre, aux limites de l'humain
» Nature divine et nature humaine
» Oecuménisme luciférien
» Les vrais lucifériens.
» Une source d'espoir et de réconfort... "quand rien ne va plus"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LUCIFER ET LA FEMME :: LUCIFER ET LA FEMME: Le Mensonge de l'Homme-
Sauter vers: